L'économie chinoise risque de s'emballer, selon Strauss-Kahn

Le directeur général du FMI craint un emballement sur les marchés d'actifs et des problèmes de crédits.

L'économie chinoise présente un risque d'emballement et de bulles spéculatives, a averti mercredi à Paris le directeur-général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn.

En ce qui concerne la Chine "le risque c'est l'emballement: l'emballement sur le marché du crédit, l'emballement sur les marchés d'actifs et notamment les risques de bulles", a déclaré Strauss-Kahn qui participait à un colloque sur l'Europe et la Chine organisé au ministère français de l'Economie.

Le directeur-général du FMI a ajouté que l'étude menée actuellement par son organisation à la demande de la Chine sur ce risque de bulles spéculatives montrent que le système financier chinois va "être mis sous tension assez forte dans les mois et les années qui viennent". Il a indiqué que cette étude du FMI serait disponible à la fin de l'année.

La Chine a réussi à traverser la crise grâce à un plan de relance annoncé fin 2008, par les investissements principalement, de l'ordre de 400 milliards d'euros sur deux ans. Les vannes de crédit ont été largement ouvertes.

Cependant, les craintes d'une bulle immobilière et d'une surchauffe de l'économie, avec une hausse éventuelle des créances douteuses accumulées par les banques et de l'inflation, ont conduit le gouvernement à restreindre le crédit afin de contenir les nouveaux prêts sous les 7.500 milliards de yuans (891 milliards d'euros) en 2010, contre 9.600 milliards de yuans (1.141 milliardds d'euros) l'an dernier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés