L’épargnant belge optimiste, selon ING

Le baromètre ING mesurant la confiance des investisseurs, est monté de 12 points, pour se fixer à 117 points. Il progresse pour le deuxième mois d’affilée.

De toute la Gaule, les épargnants belges sont les plus optimistes, se serait sans doute exclamé aujourd’hui un personnage bien connu de l’histoire antique. L’enquête mensuelle de la banque ING (Belgique) mesurant la confiance des investisseurs, faite en collaboration avec l’université de Gand et L’Echo/De Tijd, fait ressortir un regain d’optimisme auprès de nos compatriotes qui consacrent une partie de leur patrimoine financier aux actions cotées à la Bourse de Bruxelles. Le baromètre établi sur la base de cette enquête réalisée au mois de juillet, est monté de 12 points, pour se fixer à 117 points. Il progresse pour le deuxième mois d’affilée.

 

Dans la foulée du Bel 20

L’optimisme des investisseurs particuliers en Belgique tranche avec les indicateurs économiques le plus souvent moroses qui sont publiés ces derniers temps un peu partout dans les principales économies du monde. Il est vrai qu’au moment de l’enquête, outre le fait que le chômage baissait, l’indice Bel 20 était, lui, occupé à effectuer à réaliser une fort belle ascension. Il avait terminé, on s’en souvient, le mois de juillet sur une hausse de 5,5%. Les épargnants sont-ils aussi optimistes en ce mois d’août, alors que l’enthousiasme n’est plus le sentiment dominant sur les marchés actuellement. Nous le saurons dans les prochaines semaines.

En attendant, on retiendra de cette enquête ING, que 41% des personnes interrogées ont observé une amélioration de la conjoncture durant les trois mois précédent l’enquête, et qu’autant entrevoient aussi avec confiance les trois prochains mois en termes économiques. 37% des Belges s’attendent à ce que la Bourse progresse ces trois prochains mois. 15% à peine craignent plutôt une baisse. 

Quant aux difficultés rencontrées actuellement par les responsables politiques pour former un gouvernement, elles n’inquiètent visiblement pas vraiment les investisseurs.

 

Les Francophones plus favorables à un impôt sur la fortune que les Néerlandophones

En marge du sondage mensuel, ING a cherché à connaître le sentiment des Belges vis-à-vis de certains sujets sensibles. Sur quelques-uns d’entre eux, des divergences de vue existent entre les Francophones et les Néerlandophones. Notamment, sur l’idée d’organiser une seconde "DLU" (déclaration libératoire unique) qui permettrait de rapatrier des capitaux exonérés d’impôts placés à l’étranger. 43% de Francophones en sont partisans, tandis que 38 % des habitants du Nord du Pays s’y opposent. 45 % des investisseurs estiment qu’une nouvelle "DLU" permet réellement de rapatrier de l’épargne en Belgique, tandis que 28 % sont d’avis qu’elle ne sera d’aucune efficacité. Une telle mesure offrirait l’avantage d’augmenter les recettes fiscales sur l’épargne, sans toucher aux taux de taxation. 

En revanche, les Francophones (54 % pour et 23 % contre) sont plus favorables que les Néerlandophones (35 % pour et 40 % contre) à un impôt sur la fortune.  Mais, en règle générale, celui-ci a de moins en moins d’adeptes au fur et à mesure qu’augmente l’âge du sondé. 

Pas touche aux revenus du travail

Un assainissement budgétaire sera presque irrémédiablement synonyme d’augmentation d’impôts disait récemment, le gouverneur de la Banque nationale de Belgique.

Pour les sondés, dont 67 % privilégient un équilibre budgétaire strict, l’impôt le moins acceptable serait une hausse de celui sur les revenus du travail. Celui de l’épargne n’est pas tellement plus plébiscité (48 % contre), alors que l’on estime qu’elle fait déjà l’objet d’une taxation trop lourde par rapport aux revenus professionnels. 

11% des Francophones (contre 5 % au Nord du pays) sont néanmoins d’avis que les revenus de l’épargne sont trop peu taxés. Les impôts qu’une grande majorité de Belges jugent en fin de compte les plus acceptables sont les taxes environnementales.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés