L'Etat belge a déjà refinancé la moitié de sa dette de 2018

©RV DOC

L'Agence de la dette annoncé avoir adjugé des obligations pour un total de 3,4 milliards d'euros ce lundi.

Le refinancement de la dette publique belge suit son cours dans de bonnes conditions. L'Agence de la dette vient d'annoncer un placement obligataire de 3,4 milliards d'euros, ce qui lui permet d'atteindre un montant total de 17,5 milliards d'euros emprunté par le biais des obligations linéaires (OLO) cette année, soit 56% de l'objectif final de 31 milliards.

Même en tenant compte des objectifs d'emprunts à moyen terme (3 milliards d'euros) et des résultats espérés des bons d'État (250 millions), l'État belge a ainsi déjà réalisé plus de la moitié de son plan de financement de cette année.

L'Agence de la dette programme habituellement le plus gros de ses opérations dans les premiers mois de l'année, histoire de sécuriser un maximum d'emprunts à long terme et de profiter des taux d'intérêt les plus bas possibles, compte tenu du mouvement haussier des taux amorcé à l'automne 2016.

Lundi, le Trésor public a ainsi placé des obligations à six ans à un taux d'intérêt moyen de 0,371% pour un montant de 890 millions d'euros, des titres à dix ans à un taux moyen de 0,866% pour un total de 1,387 milliard d'euros, des OLO à trente ans à un taux de 1,642% à concurrence de 775 millions et des obligations à quarante ans à un taux de 1,824%, ce qui a permis de lever 350 millions.

Quatre autres adjudications d'obligations à long terme sont encore prévues cette année, ce qui doit permettre à l'Agence de la dette de boucler son plan de financement sans encombre.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés