Publicité

L'inflation reste source de préoccupations sur les marchés

Les cours du pétrole ont encore grimpé cette semaine, ce qui alimente les craintes des investisseurs au sujet de la hausse des prix. ©REUTERS

Les actions européennes ont enregistré trois reculs hebdomadaires consécutifs, du jamais vu depuis onze mois. Les pétrolières ont évolué à contre-courant.

Troisième semaine négative d'affilée pour les actions européennes: c'est une situation inédite depuis fin octobre 2020. Le Stoxx 600 des plus grandes capitalisations d'Europe a perdu 0,97% depuis lundi. Ces derniers jours, les investisseurs ont été partagés entre l'espoir de voir la croissance économique se poursuivre à un rythme soutenu et les craintes liées à l'accélération de l'inflation. Celle-ci serait susceptible de contraindre les banques centrales à commencer à retirer leur soutien monétaire aux marchés plus tôt que prévu.

"La forte hausse de l’inflation en Grande-Bretagne a relancé le risque de stagflation."
Bernard Keppenne
Chef économiste de CBC

Dans ce contexte, le bond de l'inflation au Royaume-Uni à 3,2% en août, un niveau inédit depuis 2012, a ravivé les inquiétudes des intervenants des marchés. "La forte hausse de l’inflation en Grande-Bretagne a relancé le risque de stagflation, c’est-à-dire une hausse de l’inflation avec une faible croissance", indique Bernard Keppenne, le chef économiste de CBC.

L'inflation soutenue est évidemment la conséquence de la forte hausse des prix des matières premières cette année. Cette semaine, les prix pétroliers ont encore progressé. Une hausse de plus de 2,5% a porté le cours du baril de Brent à environ 75 dollars et le prix du West Texas Intermediate américain à près de 72 dollars. Dans la foulée, les prix du gaz et de l'électricité restent, eux aussi, sous tension, ce qui alimente les craintes sur l'inflation.

Rechute du luxe

Il faut toutefois noter que cette semaine, les prix des métaux ont eu tendance à se stabiliser ou même à reculer. C'est le cas notamment du cours du cuivre , pénalisé par une annonce du Chili, premier pays producteur du métal rouge. L'État sud-américain a dit anticiper un prix moyen plus faible du cuivre dans les prochains mois, à cause du ralentissement de la demande émanant de Chine. La méforme du métal ductile s'est propagée à d'autres, comme le nickel ou encore le minerai de fer. D'où le recul des valeurs minières cotées en Europe. L'indice Stoxx du secteur des ressources de base a abandonné 7,66%, soit la plus nette baisse sectorielle de la semaine. Parmi les actions les plus touchées, BHP a chuté de 9,54%.

Les valeurs de l'énergie ont enregistré la meilleure performance sectorielle de la semaine. Elles ont tiré profit de la montée des prix pétroliers.

Le secteur du luxe est également mal en point cette semaine. Après son rebond de la semaine précédente, il a rechuté à cause de craintes au sujet de la Chine, où les dernières nouvelles sur la propagation du coronavirus inquiètent. Le marché chinois est le principal vecteur de croissance des marques de luxe. Une autre information a pénalisé le secteur: les autorités de Macao ont annoncé des restrictions sur les casinos, la spécialité de cette région chinoise proche de Hong Kong, où les articles de luxe trouvent leur public. Ces informations ont fait reculer les cours de plusieurs groupes de luxe, tels que Richemont (-7,68% cette semaine), Dior (-5,07%) ou encore LVMH (-4,90%).

À l'opposé, le secteur le plus en verve ces derniers jours est celui de l'énergie qui a tiré profit de la montée des prix de l'or noir. L'indice Stoxx Energy a avancé de 2,56% en cinq jours. Les titres qui en ont le plus profité sont Lundin Energy (+10,56% cette semaine), Repsol (+6,29%), TotalEnergies (+4,80%), BP (+3,04%) ou encore Shell (+2,71%).

Umicore plombe le Bel 20

Les valeurs du voyage et du tourisme ont également progressé ces derniers jours (+2,71% depuis lundi), emmenées par le titre Ryanair qui a pris 9,01%. La compagnie aérienne à prix modérés a relevé ses prévisions de croissance du nombre de passagers transportés pour les cinq prochaines années. Cette décision a rejailli sur d'autres actions du secteur, comme EasyJet (+9,98% en cinq jours) ou encore IAG (+2,88%).

-15%
Umicore souffre
En un mois, l'action Umicore a baissé de plus de 15%. Sur cette période, le groupe belge a annoncé des cessions d'actions propres à son personnel.

Les valeurs bancaires se sont également mises en évidence cette semaine en prenant 1,11%. La montée de l'inflation est associée à des perspectives de politiques monétaires plus strictes, ce qui devrait se traduire par des taux d'intérêt plus élevés, un paramètre crucial pour les marges bénéficiaires des banques. Parmi les titres les plus en vue du secteur, Banco de Sabadell a bondi de 9,61%. L'indice vedette de la Bourse de Madrid en a bénéficié: l'Ibex a enregistré l'une des meilleures performances hebdomadaires en Europe en prenant 0,75%. Il a aussi tiré profit de la montée de 7,78% d'Inditex (Zara) qui a annoncé de bons résultats semestriels et de la hausse de Repsol évoquée ci-avant.

L'histoire est tout autre en Bourse de Bruxelles: le Bel 20 a fléchi de 1,07%, pénalisé par une chute de 8,72% d'Umicore . Le groupe de technologie des matériaux a annoncé avoir cédé des actions propres, notamment à son personnel, comme en août. Depuis un mois, l'action est en nette baisse: elle a perdu plus de 15%.

Le résumé

  • Les actions européennes ont reculé cette semaine. L'indice Stoxx 600 affiche à présent trois baisses hebdomadaires consécutives, ce qui n'est plus arrivé depuis la fin octobre 2020.
  • Les craintes au sujet de l'inflation restent perceptibles dans les rangs des investisseurs, notamment après les chiffres britanniques dévoilés cette semaine.
  • Les valeurs pétrolières et minières sont dos à dos cette semaine: les premières ont profité de la montée des cours du brut alors que les secondes ont souffert d'un recul des prix des métaux.
  • Le secteur du luxe a battu en retraite à cause d'informations préoccupantes en provenance de Chine, et de Macao en particulier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés