L'investisseur belge a confiance en lui, pas en son gouvernement

©Frank Toussaint

Une enquête révèle que l'investisseur belge a confiance en ses propres analyses ainsi qu'en ses capacités à réaliser ses objectifs. Par contre, il se montre particulièrement pessimiste vis-à-vis de son économie nationale et s'inquiète des capacités de son gouvernement à remplir ses obligations.

L'investisseur belge a confiance en son avenir et en ses capacités, mais il est parmi les plus pessimistes, après les Français, à propos de la santé de son économie nationale. Voilà ce qui ressort d'une enquête réalisée pour le gestionnaire de fonds Legg Mason auprès de 4.208 investisseurs fortunés dans 20 marchés, dont la Belgique.

Résultat, "le sentiment général de l'investisseur belge est assez ambivalent", commente Eric Simonnet, "Business Development Manager Benelux" chez Legg Mason. 

74%
La proportion d'investisseurs belges sondés confiants dans leur capacité d'analyse

Les investisseurs belges sont en effet particulièrement confiants dans leur capacité d'analyse. Seulement 30% des sondés ont l'intention de recourir aux services de conseillers financiers, tandis que 74% sont confiants dans leur capacité à gérer eux-mêmes leurs investissements et 71% à réaliser leurs objectifs d'investissement.

Par contre, à l'instar des Espagnols, les Belges s'inquiètent particulièrement de la capacité de leur gouvernement respectif à remplir leurs engagements, en matière de retraites par exemple. 

43%
La proportion des investisseurs belges sondés qui prévoient de détenir davantage d'actions.

En moyenne, les investisseurs belges recherchent un rendement de 6,1% (en 2014, c'était encore 6,9%) mais n'obtiennent que 4%. Si leur portefeuille d'investissement est composé grosso modo de 30% de cash, 23% d'actions et 18% de titres à revenu fixe, 43% des investisseurs belges prévoient de détenir davantage d'actions, 25% d'augmenter la part en cash et 24% d'accroître la part en titres à revenu fixe.

69%
La proportion des investisseurs belges sondés, pour qui les actions internationales présentent de meilleures perspectives.

Pour 69% des investisseurs belges sondés, les actions internationales présentent de meilleures perspectives, 45% préférant les actions belges. Parmi les actions internationales, les titres américains, chinois et indiens sont cités comme offrant les meilleurs espoirs de rendement. 

 A noter que l'enquête a interrogé 200 investisseurs belges âgés de 40 à 75 ans et détenant au moins 200.000 dollars d'actifs investis.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés