Publicité

L'or et l'argent atteignet des sommets

L'or a enregistré vendredi un nouveau record historique, s'approchant des 1.400 dollars l'once, tandis que l'argent atteignait son plus haut niveau en trente ans, dans un marché toujours soutenu par les mesures de relance annoncées par la Réserve fédérale américaine.

Vers 14H55 GMT, le cours de l'once d'or est monté jusqu'à 1.398,25 dollars sur le marché au comptant, un niveau sans précédent. De son côté, et à la même heure, l'argent grimpait jusqu'à 26,90 dollars l'once, son plus haut niveau depuis mars 1980, profitant à la fois de son statut de métal précieux et de son usage dans l'industrie.

La dépréciation de la monnaie américaine depuis plusieurs jours a rendu plus attractifs les métaux précieux, libellés en dollars, permettant au cours de l'or de gagner plus de cinquante dollars entre mercredi et vendredi, tandis que dans le même temps le prix de l'argent bondissait de près de trois dollars.

L'annonce mercredi par la banque centrale américaine de son intention d'injecter 600 milliards de dollars supplémentaires dans l'économie via des rachats de bons du Trésor avait lourdement pesé sur le dollar, tombé jeudi à son plus bas niveau depuis janvier face à l'euro. "La faiblesse du dollar a évidemment eu un impact très important sur l'or cette semaine, mais il faut aussi remarquer le regain de vigueur significatif de la part des investisseurs spéculatifs", a indiqué à l'AFP Raj Patel, courtier du cabinet Spread Co. Par ailleurs, la décision de la Fed pourrait renforcer les risques inflationnistes, déjà encouragés par des taux d'intérêt bas, "générant un environnement positif pour les cours de l'or", renchérissait Suki Cooper, analyste chez Barclays Capital.

Le métal jaune, valeur refuge dont la valeur intrinsèque n'est adossée à aucun émetteur, est prisé des investisseurs souhaitant se prémunir contre l'inflation et la volatilité des devises.

Après la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain, qui a dévoilé des chiffres bien meilleurs qu'attendu, les cours de l'or ont vivement reculé, accompagnant un net renchérissement du dollar. "Mais cette tendance n'a pas duré, les investisseurs sont rapidement revenus vers l'or et l'ont poussé à un nouveau record", observait M. Patel, estimant que "le seuil des 1.400 dollars devrait bientôt tomber".

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés