La Banque d'Angleterre n'exclut plus les taux négatifs

Le gouverneur de la BoE Andrew Bailey n'exclut plus les taux d'intérêt négatifs. ©REUTERS

Le gouverneur de la BoE Andrew Bailey a avoué avoir changé de position sur les taux négatifs. La livre sterling a reculé face à l'euro et le dollar sur cette perspective.

Les responsables de la Banque d'Angleterre (BoE) ont commencé à parler ouvertement des taux d’intérêt négatifs, s’éloignant de la position de l'ancien gouverneur Mark Carney. Son successeur, Andrew Bailey, a déclaré mercredi aux législateurs: "J'ai un peu changé de position" et a refusé d’exclure des taux négatifs. Ses déclarations ont pesé sur la livre sterling, qui a chuté face au dollar et à l'euro . La devise britannique a perdu 3% face au dollar depuis le début du mois, alors que la Grande-Bretagne reste l'un des pays les plus affectés par le Covid-19.

"Dans l'ensemble, les taux d'intérêt négatifs ont soutenu l'activité économique et ont finalement contribué à la stabilité des prix.
Banque centrale européenne

Les commentaires d'Andrew Bailey ont souligné l'intensification du débat alors que l'inflation britannique a ralenti au plus bas depuis 2016 et que le pays a émis pour la première fois une dette avec un rendement inférieur à zéro. Pour les banques britanniques, les taux négatifs viendraient s’ajouter à leurs difficultés alors qu’elles sont confrontées à la crise provoquée par la pandémie de Covid-19. Leurs revenus sont affectés par le choc économique, allant de la hausse des créances douteuses à la paralysie du marché immobilier, alors que le cœur de métier des banques consiste à accepter des dépôts et à consentir des prêts.

Pour sa part, la Banque centrale européenne a fait valoir que l'économie européenne aurait été pire sans taux négatifs. Son Bulletin économique de mars contenait une analyse qui concluait que "dans l'ensemble, les taux d'intérêt négatifs ont soutenu l'activité économique et ont finalement contribué à la stabilité des prix".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés