Publicité
Publicité

La BCE donne la priorité à l'achat d'actifs "verts"

Christine Lagarde dit vouloir "explorer toutes les pistes" pour lutter contre le réchauffement climatique. ©Boris Roessler/dpa

La présidente de la BCE s'est exprimée en faveur de l'intégration d'objectifs environnementaux dans le programme d'achats d'actifs de l'institut monétaire.

Christine Lagarde précise sa pensée au sujet du verdissement de la Banque centrale européenne (BCE). La présidente de l'institut monétaire, qui avait indiqué lors d'une audition au Parlement européen en septembre dernier que la lutte contre le réchauffement climatique devrait être intégrée dans les objectifs de la BCE, a estimé, dans une interview au Financial Times mercredi, que les achats d'actifs de l'institution européenne devraient également intégrer ces préoccupations.

"Je veux explorer toutes les pistes possibles afin de lutter contre les changements climatiques."
Christine Lagarde
Présidente de la BCE

"Je veux explorer toutes les pistes possibles afin de lutter contre les changements climatiques", déclare la patronne de la BCE. "C’est une chose à laquelle je tiens très fort." La BCE "doit examiner tous les secteurs d’activités et les opérations dans lesquels nous sommes impliqués afin de contrer les changements climatiques, parce qu’en fin de compte, le pouvoir de l’argent est décisif", ajoute Mme Lagarde.

D'après le FT, si la BCE applique effectivement ce principe de verdissement de ses achats d'actifs, elle deviendrait la première grande banque centrale à utiliser son programme d'achats à des fins environnementales. Donner une inflexion verte à la politique monétaire de la zone euro n'est toutefois pas du goût de tous les banquiers centraux.

"J'ai des enfants et des petits-enfants"

En octobre dernier, lors d'un colloque sur l'investissement durable à Francfort, Jens Weidmann, le président de la Bundesbank allemande, avait estimé qu'utiliser les instruments de la BCE à des fins environnementales était contraire aux traités de l'Union européenne, qui prévoient que la politique monétaire de la zone euro doit rester neutre. Selon lui, il ne serait donc pas possible de réaliser des discriminations entre les différents types de titres disponibles sur les marchés.

Selon Jens Weidmann, président de la Bundesbank, la politique monétaire de la BCE doit rester neutre.

Des organisations de défense de l'environnement plaident, au contraire, pour que la BCE renoncent à acquérir des obligations "brunes", c'est-à-dire émises par des entreprises polluantes dont les efforts pour limiter leur impact environnemental sont insuffisants, et concentre plutôt ses achats sur les obligations "vertes", respectueuses du développement durable.

Le FT a aussi demandé à Christine Lagarde si la pandémie de coronavirus ne risquait pas d’atténuer l’importance des problèmes climatiques. "Il faudrait que ceux qui seraient tentés par cette option vivent suffisamment longtemps pour le regretter", a-t-elle répondu. "J’ai des enfants, j’ai des petits-enfants. Je ne veux pas être confrontée à leurs beaux yeux me demandant, ainsi qu’à d’autres : 'qu’avez-vous fait?'"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés