La BCE prête 130 milliards d'euros aux banques au profit de l'économie

Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne. ©REUTERS

Le résultat du TLTRO, le prêt à long terme à taux réduit destiné à soutenir l'économie octroyé par la BCE aux banques de la zone euro, est connu: il s'élève à 130 milliards d'euros. Les économistes tablaient sur un montant allant de 90 à 250 milliards d'euros.

Voilà de l'argent frais pour les banques. Ce jeudi, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé avoir octroyé des prêts à taux réduit aux banques de la zone euro à hauteur de 129,84 milliards d'euros, ces crédits étant conditionnés à leur utilisation dans le but de financer l'économie en prêtant aux ménages et aux entreprises.

Ce TLTRO ("targeted longer-term refinancing operation", soit l'opération de refinancement ciblé à plus long terme) a pour objectif d'assurer une meilleure transmission de la politique monétaire de la BCE dans l'économie, en encourageant les banques à prêter davantage aux acteurs économiques, ce qui est censé contrer le risque de déflation qui menace de plus en plus la zone euro.

Pas une mauvaise nouvelle

Les analystes sondés par l'agence d'informations Bloomberg avaient tablé sur un montant total allant de 90 à 250 milliards d'euros pour ce TLTRO, avec une moyenne de 148 milliards d'euros. Les 130 milliards d'euros alloués aux institutions financières européennes sont donc inférieurs aux attentes.

Ce n'est toutefois pas considéré comme une mauvaise nouvelle, notent certains analystes qui estiment qu'un résultat mitigé pour ce prêt à long terme constitue un argument supplémentaire en faveur d'un assouplissement quantitatif ("quantitative easing" ou QE), c'est-à-dire des achats d'obligations gouvernementales par la BCE, à concurrence de montants élevés.

Sur les marchés, l'information relative au montant du TLTRO, annoncée vers 11h30, a suscité une certaine volatilité mais n'a pas immédiatement modifié sensiblement l'orientation des cours boursiers. Vers 12h, l'indice Stoxx 600 des plus grandes capitalisations européennes était en baisse de 0,2%, contre un recul de 0,1% une heure plus tôt. La tendance s'est toutefois dégradée progressivement par la suite, l'indice Stoxx 600 cédant 0,8% vers 13h30.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés