Publicité
Publicité

La BCE rachète des obligations italiennes

Les coûts d'emprunt de l'Italie et de l'Espagne progressent sur le marché obligataire et creusent leur écart avec ceux de l'Allemagne, signe du scepticisme persistant des investisseurs quant à la capacité du nouveau "pacte" européen à contenir efficacement la crise de la dette. La BCE est repassée à l'achat, mais s'interroge sur son programme.