La BCE s'inquiète de la guerre commerciale et du Brexit

©REUTERS

D'après le compte rendu de leur dernière réunion, les membres du conseil des gouverneurs de la BCE saluent la résistance de l'économie de la zone euro. Ils s'inquiètent cependant des effets que les conflits commerciaux et le Brexit pourraient avoir.

Les membres du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) reconnaissent que "la complexité des liens économiques mondiaux rend difficile l'évaluation des implications précises des risques" liés au Brexit et à la guerre commerciale "pour le commerce et l'activité au fil du temps". C'est ce qui ressort du compte rendu de la dernière réunion de la BCE, publié ce jeudi.

Lors de cette réunion des 9 et 10 avril, "des préoccupations ont été réitérées à propos des perspectives mondiales qui sont restées sujettes à la poursuite du risque d'une escalade des conflits commerciaux et à l'incertitude entourant le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne".

Statistiques préoccupantes

C'est pourquoi, malgré "de nouvelles créations d'emplois et des salaires en hausse soutenant la résistance de l'économie européenne et des pressions inflationnistes en hausse graduelle", la BCE a maintenu sa politique monétaire et son orientation pour l'avenir ("forward guidance"), à savoir le maintien des taux directeurs au plancher jusqu'à la fin de l'année.

Des préoccupations ont été réitérées à propos des perspectives mondiales qui sont restées sujettes à la poursuite du risque d'une escalade des conflits commerciaux.
Banque centrale européenne
Compte rendu de la réunion des 9 et 10 avril 2019

Les membres de la BCE se sont aussi inquiétés des indicateurs conjoncturels plus mauvais que prévu. "La prolongation d'un élan plus faible de la croissance avait, en partie, déjà été anticipée dans les prévisions de mars 2019, mais il a aussi été reconnu que certaines données récentes sont même devenues plus faibles qu'attendu", précise encore le compte rendu.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect