La Belgique emprunte à taux négatif à dix ans pour la première fois

©RV DOC

L'Etat belge a levé 1,2 milliard d'euros à dix ans à un taux moyen de -0,038%. Le taux à 10 ans des Olo était déjà passé sous zéro au début du mois. Pas de quoi décourager les investisseurs qui restent friands de titres de dette de l'Etat belge.

L'Etat belge a levé 1,208 milliard d'euros à dix ans à un taux moyen de -0,038%, communique l'Agence de la dette. C'est la première fois que le Trésor place des obligations d'une maturité de dix ans à un taux d'intérêt négatif sur le marché primaire, où sont émis les nouveaux titres de dette.

Lors de l'adjudication de ce lundi, la demande a dépassé 1,4 fois l'offre.

Le 3 juillet dernier, le taux à dix ans des Olo (obligations linéaires), les titres de référence de la Belgique, était passé sous zéro sur le marché secondaire, où se traitent les obligations déjà émises dans le passé. Mais, jusqu'à présent, jamais l'Agence de la dette n'avait obtenu un taux négatif dès le lancement de nouveaux titres à dix ans sur le marché primaire.

Des taux négatifs signifient que les investisseurs paient l’emprunteur pour lui confier leur argent. C’est la conséquence de la politique de la Banque centrale européenne (BCE) qui pénalise les dépôts excédentaires des banques en leur appliquant un taux de -0,4%. Cette politique s’est répercutée sur l’ensemble des emprunts des Etats.

Demande soutenue

Ces dernières semaines, les taux des obligations à long terme des pays de la zone euro ont eu tendance à s'enfoncer davantage parce que, compte tenu du ralentissement de la croissance et de l'inflation, la BCE s'apprête à assouplir à nouveau sa politique monétaire. Une baisse du taux de sa facilité de dépôt, qui s'applique aux réserves excédentaires des banques, est attendu dans les prochains mois voire dès la réunion du conseil des gouverneurs de l'institution, jeudi prochain.

Malgré ces taux négatifs, la demande des investisseurs pour les titres de dette de l'Etat belge reste soutenue. Lors de l'adjudication de ce lundi, la demande a dépassé 1,4 fois l'offre.

Le Trésor a également émis des titres arrivant à maturité en 2033. Ces derniers ont été adjugés à un taux d'intérêt moyen de 0,255% et ont permis de lever 779 millions d'euros. En tout, l'Etat belge a donc emprunté 1,99 milliard d'euros ce lundi, un montant qui se situe dans le haut de la fourchette d'estimations annoncée vendredi dernier (de 1,6 à 2 milliards), nouveau signe de l'appétit des investisseurs institutionnels pour la dette belge.

Grâce à cette adjudication, l'Agence de la dette a d'ores et déjà réalisé 87,3% de son programme de refinancement de la dette à long terme de l'Etat fédéral de 2019. Deux adjudications sont encore programmées, en septembre et en novembre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect