La Fed appelée à réduire les inégalités raciales

©REUTERS

La Réserve fédérale américaine devrait en faire davantage pour lutter contre les inégalités raciales. C’est la conviction de plusieurs élus démocrates qui voudraient même inclure cette exigence dans le mandat de l’institution.

Faut-il davantage contraindre la Fed à agir contre les inégalités raciales aux Etats-Unis ? L'idée gagne du terrain depuis les manifestations du mouvement Black Lives Matter de juin. Des parlementaires démocrates ont déposé récemment un projet de loi en ce sens.

La Fed "peut utiliser ses pouvoirs existants", a résumé la sénatrice démocrate Elizabeth Warren. "Notre projet de loi l'exigera", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

S’il est communément admis que la Fed tient déjà à l’œil ce qui se passe en termes d’inégalités, le projet de loi déposé début août va plus loin puisqu’il suggère d'ajouter la réduction des inégalités raciales à ses deux missions actuelles, que sont la stabilité des prix et le plein emploi.

"La Réserve fédérale doit faire tout ce qu'elle peut pour s'assurer que la reprise économique sera équitablement partagée"
Maxine Waters
Députée démocrate de Californie

"La crise du Covid-19 et ses impacts économiques touchent de manière disproportionnée les communautés de couleur, (...) la Réserve fédérale doit faire tout ce qu'elle peut pour s'assurer que la reprise économique sera équitablement partagée", estime Maxine Waters, une autre élue à l'origine du texte.

Soutien de Joe Biden

De son côté, le candidat du camp démocrate à la présidentielle, Joe Biden, a également proposé récemment que la Fed en fasse davantage contre les inégalités raciales. Mais il n’a jusqu’ici pas explicitement recommandé d’inclure ce troisième mandat à la Fed, sans complètement l’exclure.

"Sa proposition n'appelle pas un troisième mandat. Elle appelle à une obligation de rapport qui impose une responsabilité à la Fed de mesurer réellement les progrès vers la réduction des écarts raciaux", explique Jake Sullivan, conseiller senior de Biden. "Cependant, il n’exclut pas qu’à un moment donné, selon la façon dont cela se déroule, on pourrait envisager d’élargir le mandat."

Jerome Powell réticent

"Chaque économie est confrontée à des problèmes persistants. Et l'un des nôtres est la différence du taux de chômage des Noirs et des Blancs (...) en général deux fois plus élevé pour les Noirs."
Jerome Powell
Président de la Fed

Avant même la présentation de cette proposition de loi, le président de la Fed, Jerome Powell, évoquait le sujet des inégalités raciales à l'issue de la réunion monétaire le 29 juillet dernier. "Chaque économie est confrontée à des problèmes persistants. Et l'un des nôtres est la différence du taux de chômage des Noirs et des Blancs (...) en général deux fois plus élevé pour les Noirs", avait-il relevé.

S’il avait alors admis regarder avec beaucoup d'attention les "niveaux de chômage" par catégorie de population, il avait aussi reconnu que son institution ne disposait pas d'outils pour réduire les disparités de revenus, renvoyant plutôt vers les politiques budgétaires qui peuvent davantage agir en matière de soins de santé et d'éducation, par exemple.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés