La Fed donne rendez-vous aux marchés ce jeudi

©AFP

Pour sa dernière réunion avant celle du 20 septembre, elle laisserait son taux directeur à 1-1,25%.

Que contiendra le communiqué que la Banque centrale américaine (Fed) publiera ce soir, à l’issue de sa réunion dédiée à sa politique monétaire? Sa présidente Janet Yellen en avait déjà donné le ton le 13 juillet, dans un discours tenu devant le Congrès américain. "L’économie américaine est suffisamment robuste pour absorber de nouvelles hausses graduelles de taux d’intérêt", avait-elle dit.

1-1,25%
La Banque centrale américaine ne devrait pas relever son taux directeur aujourd’hui. Celui-ci resterait confiné dans une fourchette de 1-1,25% en vigueur depuis le 14 juin dernier.

Les dernières stats économiques publiées depuis et qui ont le plus souvent été inférieures aux attentes comme l’inflation, pourraient bien la contraindre à tempérer la première partie de cette phrase. Yellen devait déjà en être consciente au moment de son discours. On n’a pas manqué d’ailleurs de noter qu’elle avait aussi dit que la Fed n’aura pas à relever ses taux "encore tant que cela".

Suite à ces propos, les investisseurs ont revu à la baisse leurs prévisions de hausse du taux directeur de la Fed. Il n’y a plus personne ou quasi plus pour penser que cela se passera ce mercredi. Ni même au cours des réunions de septembre ou novembre. Peut-être en décembre, pour 43,4% des intervenants sur les marchés, et/ou en janvier 2018 pour 43,9%. La Fed mettra donc provisoirement au frigo une hausse de son taux directeur. Elle peut de la sorte espérer ne pas provoquer de vagues sur les marchés si elle se décidait à donner des précisions sur le calendrier de la normalisation de son bilan. C’est-à-dire sur la diminution du volume des bons du Trésor et titres obligataires qu’elle a amassés après la récession de 2009 pour relancer l’économie. Ce travail susceptible à lui seul de créer des tensions sur les rendements des bons du Trésor ne devrait pas démarrer avant le mois de septembre. Il portera pour commencer sur un montant de 10 milliards de dollars par mois.

Depuis l’intervention publique de Janet Yellen, le rendement du bon à 2 ans est monté de 1,34% à 1,38%, et l’euro de 1,14 à 1,17 dollar.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés