La Fed et Intel auront tenu les marchés en haleine

Les marchés ont fait preuve d’une grande prudence ce mardi, avant la publication des Minutes de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed. Si les opérateurs américains déjà intégré l'information, les marchés européens eux ne pourront le faire que ce mercredi. Ceci explique les prises de risque limitées observées en Europe. D’autant que les résultats d’Intel étaient attendus après la clôture de Wall Street.

Les marchés ont fait preuve d’une grande prudence ce mardi de part et d’autre de l’Atlantique. Les investisseurs attendaient le fameux rapport de la réunion du 21 septembre dernier du Comité de politique monétaire de la Fed.

Si les opérateurs américains ont pu réagir à la publication des Minutes, les marchés européens eux ne pourront le faire que ce mercredi. Ceci explique les prises de risque limitées observées en Europe. D’autant que les résultats d’Intel étaient attendus après la clôture de Wall Street.

Lors de sa réunion en septembre, la Fed s'était déclalrée prête à de nouvelles injections de liquidités pour soutenir l'activité si la situation l'exigeait, une perspective qui, depuis, soutient les marchés boursiers. Selon les minutes de cette rencontre – diffusée hier mardi donc -, "cette indication était conforme au sentiment des membres du Comité selon lequel" un nouvel assouplissement monétaire "pourrait être de circonstance sous peu".

En baisse en première partie de séance, l'indice vedette de Wall Street s'est hissé en territoire positif peu après la diffusion des minutes de la réunion de septembre de la Réserve fédérale (Fed). Il atteint ainsi son plus haut niveau de clôture depuis début mai. L’indice Dow Jones a grappillé 0,09 % à 11.020,40 points et l’indice élargi S&P 500 0,38% à 1.169,77 points. L’indice composite du Nasdaq a pour sa part bonifié de 0,65% à 2.417,92 points.

En Europe, l’indice DJ Stoxx 600 a terminé en baisse de 0,27 % à 262,48 points. Amsterdam a lâché 0,58 %, Paris 0,52 %, Londres 0,19 % tandis que Francfort a fini stable (-0,08 %).

A Bruxelles, le Bel 20 a perdu 0,54 % à 2.620,82 points dans le sillage notamment de la baisse des titres GDF Suez mais également de KBC et Dexia.

GDF Suez a mis en fuite 2,06 % à 26,63 euros dans le sillage du recul général des groupes d'énergie. Dexia s'est replié de 2,94 % à 3,27 euros au lendemain d'un bond de plus de 6%. Le marché a accueilli sans le moindre enthousiasme les nouveaux éléments concernant la stratégie du groupe à l'horizon 2014.

Hors indice, Connect Group a rétrogradé de 13,79 % à 1,50 euro, pillé par les prises de bénéfice au lendemain d'une envolée de plus de 42%. Tigenix a récupéré 6,81 % à 2,04 euros, rebondissant fortement au lendemain d'une forte chute (-7,7%). Jensen s'envolait de 8,93 % à 9,76 euros après que KBC Securities ait repris la couverture du titre du spécialiste des technologies pour la blanchisserie avec une recommandation à l'achat et un objectif de cours de 13,3 euros. Galapagos qui a signé un contrat de 3,7 millions d'euros avec le National Cancer Institute aux Etats-Unis gagnait 3,34 % à 12,70 euros.

Agfa-Gevaert a réduit ses pertes à 3,64 %, repassant au dessus des 5 euros mais de peu (5,03). Et cela, après la publication au Moniteur d'une levée de fonds sur le marché financier dès le 21 octobre prochain.

AGENDA

UE
- Zone euro: production industrielle août (11h)
- Bruxelles: le commissaire européen chargé de l'Energie, Günther Oettinger présente les propositions de la Commission sur la sécurité des activités pétrolières et de gaz

AIE
Publication Rapport mensuel (10h)

USA
Prix à l'importation sept (14h30)
Stocks hebdo de pétrole brut aux USA (16h30)
Solde du budget sept (20h)

ALLEMAGNE
Prévisions de croissance des cinq grands instituts de recherche allemands (11h)

JAPON
Commandes de biens d'équipement août

GB
Chômage sept

PORTUGAL
Inflation sept

VALEURS A SUIVRE


***Belgique***

COLRUYT
Comme annoncé lors de l’assemblée générale ordinaire du 15 septembre dernier, le groupe Colruyt va diviser son titre par cinq. Cette proposition a été votée mardi lors d’une assemblée extraordinaire des actionnaires. Il s’agit de la troisième division du titre Colruyt depuis son introduction en Bourse en 1977. En 1990 et 1999, le titre avait déjà été divisé par dix. L’opération sera effective à partir du vendredi 15 octobre prochain.
Par ailleurs, l’assemblée générale extraordinaire a voté le principe d’une augmentation de capital réservée aux quelque 21.000 membres du personnel du groupe. Colruyt va émettre un maximum d’un million de nouvelles actions au prix d’émission de 33,40 euros (soit 167 euros avant la division du titre par cinq, ce qui correspond à sa valeur moyenne durant les 30 jours précédents l’AG extraordinaire d’hier après application d’une décote de maximum 20 %). La période de souscription s’étendra du 18 octobre au 18 novembre 2010.

EVS
Deux des trois cofondateurs d'EVS, Pierre Lhoest et Laurent Minguet, ont effectué récemment plusieurs transctions patrimoniales, peut-on lire sur le site de la CBFA.
Au total, Pierre Lhoest et Laurent Minguet ont vendu pour 19 millions d'euros de titres EVS et en ont racheté pour 9,6 millions d'euros. Le troisième cofondateur, Michel Counson, n'a quant à lui procédé à aucune opération.
Si bien que la participation des cofondateurs est passé depuis le 1er septembre 2010, date de la dernière déclaration de transparence de 17,3% à 15,8% le 7 octobre dernier. Michel Counson détient 6,46% d'EVS, Belinvest (Pierre Lhoest), 4,60%, IMG (Laurent Minguet) 3,57% et DTV 1,16%

ASCENCIO
Dès ce mercredi 13 octobre et jusqu’au 27 octobre inclus, la sicafi Ascencio, cotée en bourse de Bruxelles depuis février 2007, lancera une augmentation de capital, avec droit de préférence, de 40,5 millions EUR. Le prix d’émission des 1.980.250 nouvelles actions est fixé à 34 EUR, soit une décote, coupon brut 2010 détaché (2,72 euros) , de 13,7% par rapport à la dernière cotation de lundi soir.
Deux actions nouvelles seront proposées pour cinq anciennes. Marc Brisack, CEO d’Ascencio, a confirmé une prise ferme de quelque 24 millions EUR par les actionnaires de référence (famille Mestdagh, AG Insurance et De Meester). Dans cette perspective, seulement près de 470.000 actions resteraient à placer par Petercam et ING.

MOVETIS
Offre de rachat par Shire contre 19 euros par action. L'opération court jusqu'au 2 novembre

***Pays-Bas***
- ASML: résultats pour le troisième trimestre, à 7h

***Etats-Unis***
- JPMorgan Chase: résultats pour le troisième trimestre, à 13h

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés