La Fed ne prévoit plus de hausse de taux cette année

Le siège de la Réserve fédérale, à Washington. ©REUTERS

La banque centrale américaine a annoncé qu'elle allait arrêter la réduction de son bilan en septembre. Elle anticipe une hausse de taux seulement en 2020.

La Réserve fédérale (Fed) a réduit ses anticipations de resserrement monétaire. D'après la prévision médiane des membres de son comité de politique monétaire, la banque centrale des Etats-Unis ne relèvera pas ses taux directeurs cette année et elle procédera à une seule hausse de taux en 2020.

C'est une surprise: les économistes s'attendaient à ce que la Fed prévoie encore une hausse cette année.

La banque centrale américaine a laissé le taux des fonds fédéraux inchangés, dans une fourchette allant de 2,25% à 2,50%. Elle a réduit ses prévisions économiques: cette année, elle prévoit une croissance du PIB (produit intérieur brut) des Etats-Unis de 2,1%, contre 2,3% prévus en décembre; en 2020, la croissance devrait fléchir à 1,9%, alors que la Fed tablait encore sur 2% à la fin de l'année dernière.

Dans son communiqué, la banque centrale américaine constate que "la croissance de l'activité économique a ralenti" au quatrième trimestre par rapport à son fort taux de croissance antérieur. Elle souligne aussi que "les indicateurs récents pointent vers une croissance plus faible des dépenses des ménages" et des investissements des entreprises au premier trimestre.

La Fed relève encore que l'inflation globale a baissé, "largement à cause de prix de l'énergie plus bas", tandis que l'inflation hors alimentation et énergie "reste proche de 2%".

Réaction des marchés

Les investisseurs de la Bourse de New York ont suivi de près l'annonce de la Fed. ©REUTERS

Sur les marchés, les investisseurs ont bien accueilli l'annonce de la Fed. À Wall Street, les indices boursiers ont réduit leurs pertes voire progressé en clôture. Le Dow Jones   a perdu 0,55% alors qu'il avait perdu jusqu'à 0,8% en cours de séance; le Nasdaq   a progressé de 0,07%, après avoir cédé 0,4% en fin d'après-midi.

Cela pourrait prendre du temps avant un changement de politique monétaire.
Jerome Powell
Président de la Fed

Sur le marché des changes, le dollar baissait nettement. Peu après 21h, l'euro  se traitait à 1,1425 dollar, alors que le billet vert valait 1,1350 dollar pour un euro vers 18h.

Le taux américain à dix ans se détendait à moins de 2,53%, contre 2,59% une heure avant l'annonce de la Fed.

Le président de la Fed, Jerome Powell. ©REUTERS

Lors de sa conférence de presse, le président de la Fed, Jerome Powell, a précisé que "cela pourrait prendre du temps avant que les perspectives d’emplois et d’inflation invitent clairement à un changement de politique" monétaire. "Le fait que l’objectif d’inflation ne soit pas atteint est l’une des raisons pour lesquelles la Fed est patiente", a-t-il ajouté.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés