mon argent

La fortune des Belges a gonflé de 130 milliards d'euros en un an

Le patrimoine financier net de l'ensemble des Belges se montait à 1.158 milliards d'euros à la fin mars. ©Ã‚© moodboard/Corbis

Le patrimoine financier des particuliers a bénéficié de la forte reprise économique qui a suivi le début de la crise sanitaire. Il a atteint un record fin mars.

Le montant total des actifs financiers de l'ensemble des ménages belges n'a jamais été aussi élevé. D'après les statistiques publiées ce mardi par la Banque nationale de Belgique (BNB), le patrimoine financier global des particuliers belges a atteint 1.478 milliards d'euros au premier trimestre 2021, un record absolu.

En un an, les actifs financiers des Belges ont augmenté de 130 milliards d'euros, grâce à la forte reprise économique qui a suivi le premier confinement destiné à contrer la propagation du coronavirus.

5 milliards
d'euros
Au premier trimestre, les Belges ont réalisé des plus-values sur les actions cotées à hauteur de 5 milliards d'euros au total.

Des bourses en forme

Après leur chute de la fin de l'hiver 2020, les marchés financiers avaient anticipé le redressement de l'économie, ce qui a bénéficié aux portefeuilles de nos compatriotes.

Le même phénomène a joué au cours du premier trimestre de cette année. Les marchés boursiers ont progressé au cours de cette période. Entre autres, le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles a gagné 7,7%. Cela a permis aux investisseurs belges de réaliser des plus-values sur les actions cotées à concurrence de quelque 5 milliards d'euros en tout, selon la BNB.

La valorisation des fonds de placement en a également profité pour augmenter de près de 9 milliards d'euros.

Une moins-value dans l'assurance-vie

Par contre, les produits d'assurance-vie ont subi une moins-value de plus de 4 milliards d'euros dans le même laps de temps. C'est dû à la baisse des cours des obligations, fort représentées dans ces placements.

"Le premier trimestre a été marqué par une progression des dépôts d’épargne réglementés, des parts de fonds d’investissement et, dans une moindre mesure, des actions cotées."
La Banque nationale de Belgique

"Cette évolution résulte de la remontée de la courbe des taux au premier trimestre de 2021 (les taux évoluent dans le sens contraire des cours des obligations, NDLR), celle-ci étant un facteur important dans la valorisation des provisions techniques des assurances vie et des droits à la pension", explique la BNB. Les produits d'assurance ont, par ailleurs, subi des ventes pour un total de plus de 1,5 milliard d'euros.

Le succès des comptes d'épargne et des fonds

Par contre, la BNB note que les Belges ont épargné et investi dans les fonds et les actions. "Le premier trimestre a été marqué par une progression des dépôts d’épargne réglementés (+3,3 milliards d’euros). Tout comme en 2020, les particuliers ont également investi dans des parts de fonds d’investissement (+2,3 milliards d’euros) et, dans une moindre mesure, dans des actions cotées (+0,6 milliard d’euros)."

L'endettement des ménages a aussi augmenté au premier trimestre (+4 milliards d'euros) pour atteindre 320 milliards d'euros. Le patrimoine financier net de l'ensemble des Belges se montait ainsi à 1.158 milliards d'euros à la fin mars, ce qui représente une progression de 10 milliards d'euros en trois mois.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés