La prudence d'Infineon fait douter le marché

La pénurie de puces électroniques risque d'affecter l'activité du groupe allemand Infineon qui compte parmi ses principaux clients les grands noms de l'automobile. ©Bloomberg

Le fabricant de puces électroniques a relevé ses prévisions annuelles après un bon bulletin trimestriel. Mais les prévisions d'Infineon ont déçu les investisseurs.

Au cours du deuxième trimestre de son exercice décalé, Infineon a dû composer avec une forte demande pour ses puces électroniques.

Le géant allemand a dégagé un chiffre d'affaires de 2,7 milliards d'euros, le marché en attendait 2,63 milliards. C'est 3% de plus par rapport au trimestre précédent. L'an dernier, sur la même période, les ventes d'Infineon se situaient 36% plus bas.

Le résultat net trimestriel d'Infineon a atteint 203 millions d'euros. C'est moins bien qu'attendu. Les analystes sondés par Factset tablaient sur un résultat net de 315 millions d'euros.

La pénurie de semi-conducteurs se fait particulièrement ressentir dans l'industrie automobile, premier client d'Infineon.

Pour le trimestre en cours, la société s'attend à un chiffre d'affaires de 2,6 milliards à 2,9 milliards d'euros. Le principal fournisseur de semi-conducteurs de l'industrie automobile a relevé ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'ensemble de son exercice se terminant le 30 septembre. Il mise à présent sur un chiffre d'affaires annuel de 11 milliards d'euros, contre 10,8 milliards précédemment.

Les projections sur les marges sont aussi revues un chouia à la hausse, Infineon indiquant que la demande dépassait largement l'offre et que la société continuait à investir dans des capacités supplémentaires.

La pénurie de puces fait vaciller l'action Infineon

Mais, le marché en attendait plus et n'a pas apprécié le ralentissement de l'activité attendu par Infineon au cours de son troisième trimestre. Le groupe justifie sa prudence par deux facteurs externes.

2,5
millions de voitures
Infineon s'attend à ce que 2,5 millions de véhicules ne sortent pas des chaînes d'assemblage au cours du premier semestre 2021 à cause de la pénurie de semi-conducteurs.

D'une part, la tempête hivernale qui a touché le Texas il y a quelques semaines. Elle a poussé Infineon à arrêter temporairement l'activité de son site situé à Austin et le redémarrage semble plus poussif qu'anticipé. D'autre part, le sociétaire du DAX doit composer avec les limitations de capacité dans les fonderies qui tournent à plein régime depuis plusieurs mois.

Ces fonderies n'ont pas assez investi pour faire face à la situation, selon le patron d'Infineon, Reinhard Ploss. Il s'attend toutefois à ce que les contraintes d'approvisionnement s'atténuent à partir de cet été. Le groupe basé à Munich chiffre tout de même à 2,5 millions d'unités le nombre de véhicules qui ne seront pas produits au cours du premier semestre 2021 à cause de la pénurie de puces.

À la Bourse de Francfort, les investisseurs ont sanctionné le bulletin trimestriel d'Infineon, reprenant leurs billes alors que le titre a doublé de taille sur un an. Ce mardi, l'action Infineon a clôturé en repli de 5,90% à 31,73 euros.

En bref

> Capitalisation boursière: 42,03 milliards d'euros
> Évolution du cours depuis le début de l'année: +2,55%
> Ratio cours/bénéfice: 101,9
> Rendement brut du dividende: 0,9%

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés