"La réunion des banquiers centraux à Jackson Hole va éclipser tout le reste de l'agenda macroéconomique"

©REUTERS

Les investisseurs et traders vont se tourner dans les jours à venir vers les banquiers centraux, qui tiennent leur réunion annuelle à Jackson Hole. Le discours du patron de la Fed est particulièrement attendu.

Après une semaine assombrie par une résurgence des craintes sur la croissance mondiale, les Bourses européennes vont se tourner dans les jours à venir vers les banquiers centraux, qui tiennent leur réunion annuelle à Jackson Hole, aux Etats-Unis.

Les marchés en Europe ont vu rouge la semaine dernière, malgré un "démarrage plutôt positif", indique Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Dans ce contexte, la réunion annuelle des banquiers centraux à Jackson Hole, dans le Wyoming (centre-ouest des Etats-Unis) "va être le grand rendez-vous de la semaine et éclipser tout le reste en terme de macroéconomie", juge M. Dembik.

Le symposium de Jackson Hole, s'ouvrira jeudi, mais son point d'orgue aura lieu vendredi avec le discours du patron de la Réserve fédérale (Fed) Jerome Powell.

"Systématiquement depuis la crise, on a eu à Jackson Hole des annonces de la part des banquiers centraux. Les attentes sont élevées car tout le monde s'attend à des actions des banquiers centraux, notamment de la BCE et de la Fed en septembre."
Christopher Dembik
Responsable de la recherche économique chez Saxo Banque

"Systématiquement depuis la crise, on a eu à Jackson Hole des annonces de la part des banquiers centraux", rappelle le spécialiste, précisant que "les attentes sont élevées car tout le monde s'attend à des actions des banquiers centraux, notamment de la BCE et de la Fed en septembre".

Le dossier commercial sera également toujours scruté de près. Dernier épisode en date, le président américain a affirmé jeudi que la prochaine session de négociations commerciales avec Pékin début septembre était "toujours prévue". Son principal conseiller Peter Navarro a assuré vendredi que les négociations "allaient de l'avant".

Les investisseurs suivront également des indicateurs économiques pour l'économie européenne, notamment l'indicateur de croissance de la zone euro publié jeudi par IHS Markit. Les économistes tablent sur une baisse de 0,3 point de l'indice PMI en août, à 51,2 points. Un score supérieur à 50 points indique une augmentation de l'activité dans le secteur privé et inversement.

Au niveau des entreprises, la biscuiterie Lotus Bakeries publie ses chiffres semestriels le lundi après la clôture. KBC Securities prévoit un chiffre d'affaires de 286,2 millions d'euros et un résultat brut d'exploitation de 56,9 millions d'euros (EBITDA), ce qui représente une marge de 19,9%. L'analyste Guy Sips compte sur la croissance du marché domestique belge grâce au lancement de nouveaux produits tels que Tartelice et Mini Dinosaurus. Les moteurs de la croissance se situent plutôt aux États-Unis et en Chine.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect