La semaine prochaine

La Bourse de Tokyo restera portes closes pendant trois jours en raison de la Golden Week. ©REUTERS

Les détachements de coupons vont pleuvoir à la Bourse de Bruxelles. De nombreux résultats d'entreprises, dont Solvay, GBL et AB InBev, sont attendus.

Les résultats d'entreprises vont continuer d'animer la séance sur les marchés la semaine prochaine. À la Bourse de Bruxelles, plusieurs pensionnaires du Bel 20 annonceront leurs chiffres trimestriels. Mercredi prochain, Solvay et Aperam retiendront l'attention des investisseurs avec ses résultats du premier trimestre. Le lendemain, ce sera au tour de AB InBev et de GBL. Sur les autres marchés, les chiffres trimestriels de Pfizer et Moderna vont être scrutés alors que la campagne de vaccination bat son plein dans plusieurs pays. Volkswagen et BMW annonceront leurs résultats vendredi et toucheront sans aucun doute un mot au sujet de la pénurie de semi-conducteurs et de matériaux qui touche tout le secteur automobile. Le groupe de semi-conducteurs Infineon, qui annoncera ses chiffres du premier semestre mardi, fera aussi un point sur la situation.

La semaine démarrera toutefois sur un mode mineur en raison de l'absence de nombreux investisseurs. Car la Bourse de Londres restera fermée lundi en raison d'un Bank Holiday. Celle de Tokyo restera portes closes pendant trois jours consécutifs en raison de la Golden Week, qui a démarré ce jeudi et se terminera mercredi prochain.

Les détachements de coupons vont peser sur le Bel 20 car chaque fois qu'une société de l'indice paie son dividende, le cours de son action recule.

À la Bourse de Bruxelles, un autre événement risque aussi d'influencer le marché la semaine prochaine. Il s'agit bien sûr des détachements de coupons des sociétés. Après Proximus qui a ouvert le bal mercredi dernier en payant son dividende final de l'année 2020, plusieurs autres sociétés du Bel 20 vont détacher leur coupon. Telenet et Umicore paieront leur dividende lundi, suivis par AB InBev mardi (dividende final) et GBL.

Ces détachements de coupons vont peser sur le Bel 20 car chaque fois qu'une société de l'indice paie son dividende, le cours de son action recule. L'indice vient de franchir récemment les 4.000 points, porté par un rally sur les marchés d'actions en Europe.

Au chapitre des indications économiques, plusieurs indices PMI sont attendus en zone euro et aux États-Unis. La Banque centrale européenne publiera jeudi son bulletin économique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés