La semaine prochaine

Quel est le niveau de confiance des entreprises allemandes, notamment celles dont la production transite par le port d'Hambourg? Réponse mardi prochain. ©EPA

Plusieurs indicateurs permettront de vérifier si les perspectives pour la croissance économique sont justifiées. Il sera beaucoup question de confiance.

La semaine prochaine sera marquée par la publication de plusieurs statistiques qui vaudront le détour. Certes, la plupart ne sont pas des indicateurs conjoncturels "forts", c'est-à-dire des données basées sur des chiffres actés officiellement. Mais ces chiffres permettront de prendre le pouls de l'économie à un moment où les investisseurs semblent devenir hésitants, si l'on en juge par les hésitations des indices boursiers depuis plusieurs semaines.

Le premier grand rendez-vous statistique des prochains jours aura lieu mardi en Allemagne. L'indice Ifo de la confiance des entrepreneurs allemands devrait, selon les économistes, grimper à 98,1 après avoir été fixé à 96,8 en avril. Ces données sont très suivies car elles donnent un bon aperçu du sentiment des acteurs économiques de la première économie européenne.

112,2
Confiance économique européenne
L'indice du sentiment économique en zone euro publié par la Commission européenne devrait passer de 110,3 à 112,2.

Il sera encore question de confiance le même jour, mais aux États-Unis. Il s'agira cette fois de vérifier le niveau de la confiance des consommateurs américains, mesurée par le Conference Board. Les économistes tablent sur une petite baisse à 119,5 après 121,7 en avril. Ces chiffres sont cruciaux, car la consommation est le principal moteur de la croissance de la première économie mondiale. Outre-Atlantique, le marché immobilier est aussi un paramètre important: quand la brique US va, tout va, parce que les Américains ont tendance à oser dépenser davantage quand la valeur de leur maison est plus élevée. On suivra donc attentivement les chiffres des ventes de logements neufs pour le mois d'avril. Les économistes tablent sur 950.000 contrats, contre 1,021 million en mars.

Les États-Unis resteront à l'agenda jeudi avec les commandes de biens durables d'avril, attendues en progression de 0,7%, et la deuxième estimation du PIB américain au premier trimestre, qui devrait avoir augmenté de 6,4%. Un nouvel indice de confiance sera ensuite dévoilé en Europe vendredi. Il s'agit de l'indicateur du sentiment économique de la zone euro, publié par la Commission européenne. Celui-ci est attendu à 112,2 après 110,3 en avril.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés