La valeur des cryptomonnaies touche 2.000 milliards de dollars

La popularité grandissante du bitcoin a permis à la capitalisation des cryptomonnaies de s'envoler. ©REUTERS

Portée par l'envolée du bitcoin et de l'ether, la capitalisation boursière des cryptomonnaies a touché 2.000 milliards de dollars et tutoie la valeur d'Apple.

La valeur des cryptomonnaies a touché un record. Elle a atteint 2.000 milliards de dollars pour la première fois de son histoire, se rapprochant à l'occasion de la capitalisation boursière d'Apple (s'élevant à 2.125, 5 milliards de dollars). Elle a doublé en l'espace de seulement deux mois, portée par l'intérêt des investisseurs institutionnels pour cette classe d'actifs.

La progression du bitcoin peut expliquer à elle seule ce sommet. La principale cryptomonnaie, qui pèse 55% de la valeur des 6.600 devises virtuelles répertoriées par le site CoinGecko, s'est envolée de plus de 100% depuis le début de l'année, et a flambé de 700% sur un an. Elle affiche un cours de 57.835 dollars après avoir flirté avec un seuil de 61.000 dollars le mois dernier.

1.100
milliards de dollars
Le bitcoin représente à lui seul plus de 55% de la capitalisation des 6600 cryptomonnaies répertoriées par le site CoinGecko.

Les cinq autres cryptomonnaies les plus importantes, l'ether, le binance coin, le tether, le ripple et le polkadot, affichent une capitalisation combinée d'environ 422 milliards de dollars. L'ether, la deuxième devise virtuelle en importance derrière le bitcoin, a touché vendredi dernier un record de 2.077 dollars.

Un intérêt croissant des professionnels

La progression des cryptomonnaies depuis un an s'explique par l'intérêt toujours plus marqué des sociétés et des investisseurs institutionnels. Le bitcoin et les autres devises virtuelles ont commencé leur ascension en octobre de l'an dernier, après que le site de paiement en ligne Paypal a annoncé qu'il acceptera le paiement en monnaies virtuelles à partir de 2021. Pour beaucoup d'observateurs, cette décision représentait un vrai "game changer".

Les investisseurs institutionnels et les fonds d'investissement ont de leur côté commencé à s'intéresser aux devises virtuelles, poussés par la faiblesse des rendements des placements traditionnels comme les obligations. La banque Morgan Stanley est devenue en mars la première banque américaine à proposer un accès à ses clients fortunés aux fonds en bitcoin.

Tesla a créé la surprise en février en annonçant avoir investi 1,5 milliard de dollars de son cash en bitcoin.

Le fabricant de véhicules électriques Tesla a créé la surprise en février de cette année en annonçant avoir investi 1,5 milliard de dollars de son cash en bitcoin. De leur côté, le fournisseur de cartes de crédit Mastercard et la banque BNY ont annoncé le même mois donner l'accès aux cryptomonnaies à leur clientèle dans le courant de l'année.

La banque Goldman Sachs a elle indiqué qu'elle autorisera ses clients à investir dans des fonds en bitcoin à partir de ce trimestre. Le plus gros gestionnaire de fonds, BlackRock, envisage quant à lui la possibilité d'investir dans des produits dérivés sur le bitcoin.

Les analystes de JPMorgan ont souligné que la récente faible volatilité sur le bitcoin a accru l'intérêt des sociétés et institutions à investir dans la monnaie virtuelle.

Des appels à la prudence

"Les cryptomonnaies peuvent être volatiles et leur valeur n'est liée à aucuns fondamentaux économiques."
Tharman Shanmugaratnam
Président de l'autorité des marchés de Singapour

La flambée du bitcoin et des autres cryptomonnaies a attiré et attire toujours des investisseurs, qu'ils soient professionnels ou particuliers. Devant cette spéculation, certains pays commencent à tirer la sonnette d'alarme. Singapour a mis en garde sa population face aux risques que comportent les devises virtuelles. "Les cryptomonnaies peuvent être volatiles et leur valeur n'est liée à aucuns fondamentaux économiques", a déclaré Tharman Shanmugaratnam, le président de l'autorité des marchés de Singapour.

D'autres, surtout du côté des régulateurs, soulignent le caractère litigieux du bitcoin, accusé de faciliter les transactions criminelles. Aux Etats-Unis, le Trésor a déposé une proposition de loi anti-blanchiment d'argent qui apporterait une surveillance accrue des transactions en cryptomonnaies.

Coinbase entrera en bourse mardi prochain

Coinbase, la plus grande plateforme de négociation en cryptomonnaies, sera cotée en bourse mardi prochain à travers la procédure de direct listing. Cela signifie qu'elle ne levèra pas de nouveaux capitaux avec cette opération. Elle avait repoussé sa cotation initialement prévue le mois précédent en raison de la Securities and Exchange Commission. Le gendarme des marchés d'actions américains a demandé une révision du plan de Coinbase après avoir été inondé de demandes d'introductions en bourse , notamment à cause des Spac, ces sociétés de chèque en blanc.

La cotation de Coinbase sera le premier direct listing de taille sur le Nasdaq. Selon les dernières données sur le marché privé du Nasdaq, la société était valorisée à plus de 90 milliards de dollars. Une autre plateforme de négociation en cryptomonnaies, Kraken, envisage aussi de se faire coter via cette procédure à partir de l'année prochaine.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés