La zone euro au bord d'un retour en récession

Le secteur manufacturier allemand garde la tête hors de l'eau en novembre grâce à la bonne tenue de ses ventes, notamment en Asie. ©Photo News

Conséquence de la seconde vague de coronavirus, l'activité du secteur privé de la zone euro s'est fortement contractée. De quoi raviver le spectre de la récession sur le Vieux Continent.

La prise de température mensuelle réalisée par le cabinet IHS Markit auprès des directeurs d'achat en Europe fait craindre un retour en récession.

"L'économie de la zone euro a connu un nouveau recul sévère en novembre en raison des efforts renouvelés pour contrer le regain des contaminations."
Chris Williamson
Économiste d'IHS Markit

Les PMI provisoires du mois de novembre montrent en effet de gros signes d'essoufflement, principalement en raison de la deuxième vague de contaminations au Covid-19 qui a poussé bon nombre d'entreprises à fermer leurs portes.

L'indice composite, qui combine l'activité manufacturière et celle des services, a chuté à 45,1 en novembre. Il tombe ainsi en zone de contraction après la stagnation de l'activité constatée le mois dernier, illustrée par un indice à 50,0. Le marché anticipait un score légèrement moins alarmant de 46,1.

Vers une nouvelle contraction au quatrième trimestre

Ce sont particulièrement les services qui ont trinqué en novembre avec un indice à 41,3 contre 46,9 le mois précédent. L'activité manufacturière a limité la casse et se maintient en zone de croissance (53,6 contre 54,8).

"L'économie de la zone euro a connu un nouveau recul sévère en novembre en raison des efforts renouvelés pour contrer le regain des contaminations au Covid-19", a commenté Chris Williamson, économiste d'IHS Markit. "Les chiffres renforcent la probabilité de voir le produit intérieur connaître une nouvelle contraction au quatrième trimestre", ajoute-t-il.

Les locomotives européennes montrent des résultats contrastés. L'Allemagne se défend bien grâce à son secteur manufacturier qui a pu profiter d'une reprise des ventes, en particulier en Chine. À l'inverse, l'activité du secteur privé en France a connu en novembre sa plus forte contraction depuis six mois.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés