live

Le Bel 20 résiste dans une Europe boursière attentiste

La plupart des marchés européens ont clôturé en légère baisse, vendredi, les investisseurs se concentrant sur les déclarations de banquiers centraux et digéreant plusieurs indicateurs mitigés, notamment l'indice Ifo du climat des affaires. Le Bel 20 a toutefois bien résisté grâce à UCB.
  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,10% à 3.765,90 points

    AEX: -0,03% à 501,89 points

    Cac 40: -0,07% à 5.142,89 points

    Dax: -0,42% à 11.815,01 points

    Footsie: +0,26% à 7.031,72 points

  • Le Bel 20 bien positionné

    A un quart d'heure de la clôture, le Bel 20 est l'un des indices européens qui résistent le mieux, alors que la plupart des places financières sont en légère baisse. L'indice belge bénéficie notamment de la performance d'UCB. Le titre du groupe pharmaceutique est en nette hausse depuis une dizaine de jours. L'action UCB avait chuté de 15% en un mois depuis la mi-avril. Le 14 mai, UCB a bénéficié d'une ordonnance de justice favorable à son interprétation au sujet d'un litige sur son brevet pour le Vimpat. Depuis lors, le cours du groupe belge remonte la pente.

  • Baisse du bilan de la Fed

    ©REUTERS

    Le bilan de la Fed a diminué cette semaine, après un rebond la semaine dernière, annonce la banque centrale américaine ce vendredi.

  • Wall Street réduit ses pertes

    Après quelques minutes, la Bourse de New York revient à l'équilibre. Le Dow Jones ne perd plus que quelques fractions de pourcentage et le Nasdaq est en hausse. L'optimisme reprend le dessus avant l'intervention de Janet Yellen ce soir (19h heure belge).

  • Pourquoi l'inflation US pèse sur Wall Street

    Les indices de la Bourse de New York sont en légère baisse à l'ouverture . Les investisseurs restent prudents avant un discours de Janet Yellen ce soir (19h, heure belge).

    Mais le repli des actions américaines peut trouver une explication dans les chiffres de l'inflation publiés un peu plus tôt (voir note précédente). Certes, le chiffre de l'inflation globale n'est pas terrible (seulement +0,1%). Mais l'inflation sous-jacente, hors alimentation et énergie, a quant à elle augmenté de 0,3%, là où les économistes s'attendaient à une hausse de 0,2%.

    Cette "core inflation" plus élevée que prévu est un argument en faveur d'une remontée des taux directeurs de la Fed avant la fin de l'année. Voilà de quoi alimenter le débat entre les "septembristes" et les "décembristes" (ceux qui s'attendent à une première hausse des taux directeurs US en septembre ou en décembre)...

    Ca explique aussi pourquoi le dollar a subitement repris sa hausse face à l'euro tout à l'heure (voir note précédente).

  • OPENING BELL

    Wall Street ouvre en baisse :

    Dow Jones -0,07%

    Nasdaq -0,10%

    S&P 500 -0,14%

  • Retour en Bourse d'ABN Amro en fin d'année

    La banque néerlandaise ABN Amro, nationalisée après la crise financière, devrait entamer d'ici la fin de l'année son retour en Bourse avec la mise sur le marché d'une tranche de 30% du capital au maximum, rapportent plusieurs médias.

    Le ministre des Finances, Jeroen Dijsselbloem, a déclaré que la période octobre-novembre constituait une "opportunité réelle" pour l'introduction en Bourse mais il a ajouté que l'opération pourrait être reportée à l'an prochain, précise le quotidien De Telegraaf.

  • La confiance des consommateurs belges au plus haut depuis 4 ans

    Après s’être quasiment stabilisée au cours des deux mois précédents, la confiance des consommateurs est repartie à la hausse en mai. L’indicateur atteint, de ce fait, sa valeur la plus élevée en quatre ans. Lire notre article

  • L'euro s'enfonce

    Renversement de tendance pour la monnaie unique après la publication aux États-Unis de l'indice des prix à la consommation (CPI) 

     

    EURUSD session low pic.twitter.com/NFWMyovCbN— Jonathan Ferro (@FerroTV) May 22, 2015

  • USA: l'inflation mensuelle ralentit en avril (CPI)

    L'inflation mensuelle aux Etats-Unis a ralenti en avril sous l'effet d'un nouveau recul des prix de l'énergie, selon l'indice CPI publié vendredi par le département du Travail. L'indice des prix à la consommation a progressé de 0,1% par rapport à mars alors que les analystes tablaient sur une hausse légèrement plus marquée de 0,2%.

     

    Etats-Unis : #inflation #IPC / avril --> +0.1% (cons +0.1% préc +0.2%) IPC "core" hors alim/énergie --->+0.3% (cons +0.2% préc +0.2)— Alexandre Baradez (@ABaradez) May 22, 2015

  • Vendredi la prudence semble de mise [à Wall Street] avant "un discours de Janet Yellen qui pourrait apporter cet élément tant attendu (et qui ne figurait pas dans le compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed) assurant que la Fed ne commencerait pas à relever les taux d'intérêts tant que l'économie ne serait pas plus vigoureuse".
    Jasper Lawler
    de CMC Markets

  • Les autorités chinoises ont donné vendredi leur feu vert à l'introduction en Bourse de China National Nuclear Power Corp (CNNPC), l'un des deux constructeurs chinois de réacteurs nucléaires. Elle va placer environ un quart de son capital pour lever 16,25 milliards de yuans (2,35 milliards d'euros) afin de construire quatre nouveaux réacteurs, selon le document soumis aux autorités.

  • #Allemagne #Schaeuble aurait émis la possibilité d'une devise parallèle pour la #Grèce en cas d'échec des discussions— Alexandre Baradez (@ABaradez) May 22, 2015

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * HEWLETT-PACKARD. Le groupe informatique a fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes en raison notamment de la réduction de ses coûts, ce qui faisait grimper son titre de plus de 3% dans les transactions hors séance après la clôture de Wall Street. HP a par ailleurs conclu la vente de 51% de ses activités de réseaux de données en Chine au groupe local Tsinghua Unigroup pour au moins 2,3 milliards de dollars.

    * TIME WARNER CABLE, CHARTER COMMUNICATIONS . Charter Communications est en discussions avec Time Warner Cable sur une offre d'achat à un prix supérieur à celui de 170 dollars par action attendu par certains analystes, rapporte le Wall Street Journal, qui cite des sources proches du dossier. Les deux groupes se sont refusés à tout commentaire.

    * DEERE & CO. Le constructeur de machines agricoles a publié vendredi un bénéfice trimestriel en baisse de près de 30% mais supérieur aux attentes à 2,03 dollars par action contre un consensus de 1,55 dollar. Il table désormais pour l'exercice en cours sur un recul de 19% de son chiffre d'afaires, contre -17% prévu jusqu'à présent, en partie en raison de l'appréciation du dollar.

    * CAMPBELL SOUP. Le groupe d'alimentation a fait état vendredi d'une baisse de 3,6% de son chiffre d'affaires trimestriel, qu'il explique par la vigueur du dollar et des "ajustements de stocks des distributeurs" aux Etats-Unis. Son bénéfice net trimestriel a légèrement reculé à 182 millions de dollars mais son bénéfice par action est resté stable.

    * AMGEN. Le Repatha, nouvel anticholestérol du groupe, a obtenu une recommandation favorable de l'agence européenne du médicament, ce qui donne au groupe américain une longueur d'avance sur Sanofi et son Praluent.

    * EXPEDIA, ELONG Inc et CTRIP International. Le voyagiste en ligne Expedia a annoncé avoir cédé la totalité de sa participation dans son homologue chinois eLong pour environ 671 millions de dollars (600,5 millions d'euros) à différents repreneurs, dont son concurrent Ctrip.com. Ce dernier a précisé de son côté avoir pris une participation de 37,6% dans eLong pour 400 millions de dollars. Le titre eLong coté à New York bondissait de 31% à 27 dollars dans les échanges d'avant-Bourse, près d'une plus haut de quatre ans.

    * GAP. Le groupe de prêt-à-porter a annoncé jeudi une contraction de 8% de son bénéfice trimestriel, pénalisé par la vigueur du dollar, des retards de livraison aux Etats-Unis et une demande en recul pour sa marque éponyme.

    * AEROPOSTALE. La chaîne de magasins de prêt-à-porter pour adolescents a vu son titre plonger de 19% à 2,10 dollars dans les transactions après la clôture après avoir prédit pour le trimestre en cours une perte plus importante que prévu par les analystes en raison notamment des coûts élevés liés à la fermeture de boutiques et des perturbations d'approvisionnement liées à la grève dans les ports de la côte Ouest. La perte du premier trimestre a en outre plus forte que prévu.

    * REYNOLDS AMERICAN. Selon le Wall Street Journal, le fabricant de cigarettes pourrait obtenir dès la semaine prochaine le feu vert des autorités américaines au rachat de son concurrent LORILLARD pour environ 25 milliards de dollars, ce qui donnerait naissance à un groupe contrôlant environ 40% du marché aux Etats-Unis.

  • Live chat

    Comme tous les jours de la semaine, L'Echo vous propose un live chat pour discuter ensemble de l'actualité boursière et financière du moment. Rejoignez-nous ce vendredi 22 mai 2015 dès 12h30!

    Live Blog En direct des marchés (22 mai)
     
  • #Allemagne #Jaeger --> pas de deal possible sur la #Grèce sans le #FMI— Alexandre Baradez (@ABaradez) May 22, 2015

  • Un "Grexit" poserait un problème à moyen terme

    Une sortie de la Grèce de la zone euro poserait un problème à moyen terme, car il ferait alors de la monnaie unique un projet "réversible", estime le ministre italien des Finances, Pier Carlo Padoan.

    Si la Grèce devait abandonner la monnaie unique, "l'union monétaire deviendrait un animal différent. Un ensemble qu'il est possible de quitter, elle ne serait plus irréversible", déclare le ministre dans un entretien avec le journal italien.

    En revanche, à court terme, un "Grexit", une sortie de la Grèce de la zone euro, n'aurait pas d'effet de contagion important, selon le ministre italien. Cela "ne me préoccupe pas en raison des interventions en cours de la part de la Banque centrale européenne (BCE)". De plus, "l'Italie est dans une situation beaucoup plus solide qu'il y a deux ou trois ans", estime-t-il.

    D'une manière générale, le "problème de la dette grecque est terriblement instrumentalisé de manière dramatique par tout le monde, y compris par le FMI (Fonds monétaire international) qui a sur ce point une vision différente de la Commission européenne". La dette grecque "n'est pas le vrai problème". Cette dette est "soutenable avec une croissance raisonnable et des comptes publics en ordre".
    Pier Carlo Padoan
    ministre italien des Finances

  • Le torréfacteur italien Zanetti (Segafredo) a prévu d'entrer à la Bourse de Milan le 3 juin, grâce à la mise sur le marché de 11 millions d'actions et une augmentation de capital comprise entre 73 et 90 millions d'euros.

    "Ce sera un moment historique", a expliqué en début de semaine le président et fondateur du groupe Massimo Zanetti, 67 ans, lors de la présentation aux investisseurs de son projet.

  • Mario Draghi optimiste pour la zone euro

    Les perspectives économiques de la zone euro sont actuellement meilleures qu'elles ne l'ont été depuis le début de la crise en 2008, a estimé le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi.

    "Les perspectives économiques pour la zone euro sont aujourd'hui meilleures qu'elles ne l'ont été depuis sept longues années (...) mais une reprise cyclique ne résout pas à elle seule tous les problèmes de l'Europe"
    Mario Draghi
    président de la BCE

    Il a appelé les gouvernements européens à profiter de cette éclaircie pour s'atteler à des réformes structurelles.

     

    42 mentions of "structural reform" http://t.co/NWtKAQu15e— Jonathan Algar (@jonathanalgar) May 22, 2015

  • Les Bourses de Shanghai et Shenzhen ont poursuivi leur progression, gagnant respectivement 2,83% et 1,01% à la clôture, l'annonce de la contraction de la production manufacturière en mai ravivant l'espoir de nouveaux assouplissements monétaires.

    L'indice composite shanghaïen a pris 128,18 points à 4.657,60 points --son plus haut niveau depuis février 2008--, dans un volume d'échanges de 1.010 milliards de yuans (148,427 milliards d'euros). Il affiche ainsi une gausse de 8,10% sur l'ensemble de la semaine écoulée.

    L'indice composite de la Bourse de Shenzhen a gagné 27,50 points à 2.740,92 points, dans un volume d'échanges de 953,0 milliards de yuans (140,05 milliards d'euros). Au cours de la semaine, il a pris 12,21%.

  • Weak Chinese demand pummeling mining stocks everywhere - except in China http://t.co/oI1gWL4kaw by @tbiesheuvel pic.twitter.com/sNDqt4z5wx— Bloomberg Markets (@markets) May 22, 2015

  • Umicore dans la liste d'achat de Crédit Suisse

    Crédit Suisse a publié une nouvelle note ce matin, présentant notamment ses 7 actions favorites. Parmi celles-ci, Umicore 

    Le broker explique: "Nous pensons que les estimations du marché ne reflètent pas la récente couverture d'Umicore sur les prix des métaux en euros (+15% en glissement annuel), ni le désengorgement des fonderies (+15% des volumes en glissement annuel)".

    Cette mesure devrait assurer un retour à la croissance des bénéfices en 2015. Suivi par une augmentation de 40% de ses capacités 2016-2017, cela devrait marquer un nouveau cycle de croissance pour Umicore après 3 années de baisse des bénéfices.
    Credit Suisse

    La liste des actions favorites ou déconseillées de Crédit Suisse:

    ©credit suisse

     

  • La division cartographie du finlandais Nokia  , Here, attire les convoitises de tous ceux qui veulent échapper à la domination de Google Maps, et qui sont prêts à payer cher pour l'acquérir.

    Selon l'agence financière Bloomberg, les candidats au rachat se bousculent au portillon.

    Il y aurait Uber, la plateforme américaine de réservation de voitures de transport avec chauffeur (VTC), allié au géant chinois de la recherche sur internet Baidu, face à des constructeurs automobiles allemands normalement concurrents (Audi, BMW et Mercedes). Mais aussi une poignée de fonds d'investissement.

    "Ce qui se passe est favorable à Nokia. Ce n'est pas seulement que plusieurs acheteurs font monter les enchères. C'est que ces gens-là s'allient pour présenter des offres ensemble"
    Pierre Ferragu
    analyste pour le courtier Sanford C. Bernstein

    Bloomberg, qui cite des sources proches des négociations, évoque une transaction qui "pourrait se monter à pas moins de quatre milliards de dollars".

    Here est valorisé à deux milliards d'euros dans les comptes de Nokia, groupe qui vaut près de 24 milliards à la Bourse d'Helsinki.

  • Allemagne: léger repli du moral des entrepreneurs

    #Allemagne : indice #IFO (climat affaires) ---> 108.5 (cons 108.3 préc 108.6)— Alexandre Baradez (@ABaradez) May 22, 2015

  • #BOOM: Global stocks at record as Wall St hits new peak. Global equities worth almost $73trn, highest in history. pic.twitter.com/lUwRDsMxjX— Holger Zschaepitz (@Schuldensuehner) May 22, 2015

  • "Dans l'ensemble le moral reste positif même si les volumes d'échanges devraient rester modérés au mieux avec de nombreux marchés fermés lundi"
    Markus Huber
    analyste chez Peregrine & Black

  • Bénéfice net triplé pour Keyware

    Keyware Technologies  réalise un bénéfice net de 926.000 euros comparé à un bénéfice net de 219.000 euros lors du premier trimestre de 2014, ce qui représente une augmentation de 323%. Le taux de bénéfice (bénéfice net / chiffre d’affaires) s’élève à 31,04% comparé à 10,25% lors du premier trimestre de 2014.

    Durant le premier trimestre de 2015 le résultat opérationnel (EBITDA) atteint 785.000 euros ce qui représente une augmentation de 369.000 euros ou 88,7% comparé au premier trimestre de 2014. Le taux d’EBITDA (EBITDA / chiffre d’affaires) s’établit à 26,32% comparé à 19,48% pour le premier trimestre de 2014.

    Le premier trimestre de 2015 se clôture par un chiffre d’affaires de 2.983.000 euros comparé à 2.136.000 euros l’année précédente. Le chiffre d’affaires enregistre ainsi une augmentation de 39,7% suite à laquelle il se situe aux alentours du quatrième et meilleur trimestre de 2014 durant lequel un chiffre d’affaires de 3.082.000 euros avait été enregistré. Lien vers le communiqué

  • Soitec s'enflamme à Paris

    #Soitec + 7.7% après annonce de la vente de ses activités solaires— Antoine Larigaudrie (@ALarigaudrieBFM) May 22, 2015

  • La banque britannique HSBC  a annoncé qu'elle envisageait une cession de ses activités au Brésil, sans avoir encore pris de décision à ce stade.

    "HSBC confirme être en train d'explorer diverses options stratégiques pour ses opérations au Brésil, y compris une vente potentielle", a-t-elle indiqué dans un court communiqué.

    HSBC précise qu'aucune décision sur une transaction n'a été prise pour l'instant. Aucun montant ou acheteur potentiel n'a été évoqué.

  • Axa  a annoncé l'acquisition de la filiale d'assurance des grands risques du groupe brésilien SulAmérica pour 135 millions de réals (environ 40 millions d'euros), renforçant ainsi sa présence au Brésil.

  • France-Le climat des affaires au plus haut depuis septembre 2011

    Le climat des affaires a progressé en France au mois de mai pour atteindre son plus haut niveau depuis plus de trois ans et demi, selon les données publiées vendredi par l'Insee.

    L'indicateur global, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité, est ressorti en hausse d'un point, à 97. Dix-sept économistes interrogés par Reuters attendaient enmoyenne un indice à 101.

  • OPENING BELL

    Les marchés européens ouvrent en ordre dispersé:

    FTSE-100 (Londres) +0,23%

    DAX +0,14%

    AEX +0,11%

    BEL 20 +0,04%

    CAC 40 +0,02%

  • "Les marchés européens devraient finir la semaine sur une note solide alors qu'ils vont ouvrir à leurs plus hauts niveaux depuis deux semaines, portés par la perspective de politique monétaire accommodante pour encore un certain temps". "Le principal sujet d'attention devrait être le discours du président de la BCE, Mario Draghi, où il devrait une nouvelle fois appeler les gouvernement à faire des réformes pour que se fassent sentir pleinement les effets" du QE.
    Michael Hewson
    analyste de CMC Markets

  • L'avis de Bolero sur le nouvel actionnaire d'Ablynx

    Taube Hodson Stonex Partners neemt out of the blue 4.35% belang in #Ablynx. Da's toch best opvallend, want 't is niet eens een biotechfonds— Tom Simonts (@TSimonts) May 22, 2015

  • KBCS abaisse sa note pour Banimmo

    KBC Securities a abaissé sa recommandation sur Banimmo  d'"accumuler" à "conserver". L'objectif de cours passe lui de 9 à 8 euros.

    "Bien que les revenus locatifs pour le premier trimestre sont en ligne avec les attentes, nous avons été quelque peu surpris négativement par la mise à jour sur les deux projets les plus difficiles à savoir North Plaza et le centre commercial de Verviers."
    Koen Overlaet-Michiels
    analyste chez KBC Securities

  • Perfectly rational and normal. Chinese stocks +45% in barely over a month: pic.twitter.com/uHe2OOtTxK— Jamie McGeever (@ReutersJamie) May 22, 2015

  • Le groupe suisse Richemont, numéro deux mondial du luxe, a comme attendu vu son bénéfice net annuel grevé par des pertes sur des instruments financiers, affichant un recul de 35% à 1,3 milliard d'euros.

    Le groupe genevois avait émis un avertissement sur ses résultats en avril dans lequel il avait déjà donné les grandes tendances pour ses chiffres clés.

    Sur l'exercice 2014/2015 décalé, clos au 31 mars, son chiffre d'affaires s'est toutefois étoffé de 4% à 10,4 milliards d'euros.

    Le résultat opérationnel a quant à lui grimpé de 10% à 2,6 milliards d'euros, dopé entre autres par une plus-value sur un investissement immobilier.

  • Nouveaux espoirs pour la dette grecque

    La Grèce compte boucler un accord avec ses créanciers dans les dix jours à venir et a l'intention de rembourser toutes ses échéances du mois de juin, a déclaré le porte-parole du gouvernement.

    "Nous pensons que les conditions ont évolué de façon à ce que (les négociations) progressent et dans les dix prochains jours, en mai, pour que l'accord sont conclu", a déclaré Gabriel Sakellaridis à Skai TV.

    Gabriel Sakellaridis a ajouté que l'accord recherché avec les partenaires européens de la Grèce et le Fonds monétaire international (FMI) permettrait à la Banque centrale européenne d'inclure Athènes dans son programme d'assouplissement quantitatif via des rachats d'actifs.

    "L'inclusion dans ce programme d'assouplissement quantitatif de la BCE s'inscrit dans le cadre des priorités du gouvernement grec"
    Gabriel Sakellaridis
    porte-parole du gouvernement grec

  • Au programme ce vendredi

    Morning Note: 1. BoJ does nothing. 2. Riga talks go nowhere. 3. Bears, hide?! Draghi 9am, Carney 12pm, Yellen 6pm pic.twitter.com/T9laebYtmI— Jonathan Ferro (@FerroTV) May 22, 2015

  • Banca Monte dei Paschi di Siena  a annoncé avoir signé des accords de souscription avec un groupe de banques dans le cadre de son augmentation de capital de trois milliards d'euros.

    La banque italienne a fixé jeudi les conditions de son appel au marché, qui sera assortie d'une importante décote.

  • Prises de bénéfices sur le dollar

    L'euro  continue à progresser légèrement face à un dollar affaibli comme la veille par des prises de bénéfices. La monnaie unique européenne vaut 1,1142 dollar contre 1,1112 dollar jeudi vers 21H00 GMT.

    Le dollar, qui avait progressé en début de semaine, subit comme jeudi des prises de bénéfices, soulignent les opérateurs.

    "Tant que les statistiques ne commenceront pas à montrer de façon durable une accélération de l'économie, le dollar peinera à retrouver ses sommets de mars".
    Omer Esiner
    chez Commonwealth Management

  • Tokyo clôture en légère hausse

    La Bourse de Tokyo a fini en légère hausse, ayant effacé une perte accusée en début de séance à la suite du relatif optimisme exprimé par la Banque du Japon (BoJ) au sujet des perspectives économiques de la troisième économie mondiale.

    L'indice Nikkei, qui évolue à un pic de 15 ans, a gagné 0,3%, soit 61,54 points, à 20.264,41 et le Topix, plus large, a pris 1,05 point (+0,06%) à 1.647,85 points.

    Le Nikkei a ainsi enchaîné sa sixième séance de suite de hausse et sa deuxième progression hebdomadaire d'affilée, avec un gain de près de 2,7% sur l'ensemble de la semaine après +1,8% la précédente.

  • La Compagnie des Alpes  , qui exploite des domaines skiables et des destinations de loisirs, a vu son bénéfice net progresser de 15,6% au premier semestre, à 50,5 millions d'euros, et a annoncé la cession de deux parcs de loisirs.

    Fin avril, le groupe avait fait état d'un chiffre d'affaires semestriel (exercice décalé) en progression de 2,2%, à 421 millions d'euros.

    Le PDG du groupe Dominique Marcel s'est félicité d'un premier semestre "satisfaisant grâce à un bon deuxième trimestre dans les domaines skiables, et à un niveau d'activité soutenu dans les destinations de loisirs, dont le portefeuille a été recentré conformément à la stratégie annoncée fin 2013".

  • Allemagne: croissance confirmée à 0,3% au premier trimestre

    #Germany | Q1 FINAL GDP Q/Q: 0.3% V 0.3%E; Y/Y: 1.1% V 1.1%E; GDP WDA Y/Y: 1.0% V 1.0%E pic.twitter.com/NQv7uRzrbY— Ioan Smith (@moved_average) May 22, 2015

  • BoJ: statu quo monétaire face à "la poursuite d'une reprise modérée"

    La banque centrale du Japon (BoJ) a annoncé le maintien à l'identique de ses mesures d'assouplissement monétaire, jugeant que "l'économie continuait à se redresser modérément", deux jours après l'annonce d'une accélération de la croissance nippone en début d'année.

    A l'issue d'une réunion entamée jeudi, le comité de politique monétaire a décidé de reconduire son programme de rachat d'actifs consistant à élever la base monétaire de 80.000 milliards de yens par an (620 milliards d'euros).

    La BoJ a légèrement modifié la formulation des termes employés dans son communiqué - elle estimait auparavant que l'économie était "sur la voie d'une reprise modérée" -, mais elle n'a pas amélioré son diagnostic, contrairement aux prédictions de certains médias.

    L'institution salue de nouveau des exportations plus vigoureuses, des investissements des entreprises et une consommation des ménages de bonne tenue, une production industrielle en progrès, tandis que les dépenses publiques "ont commencé à décliner légèrement".

     

    Haruhiko Kuroda, gouverneur de la Banque du Japon (BoJ) ©REUTERS

  • Alliance Engie-Areva

    Le groupe Engie  (anciennement GDF Suez) est prêt à coopérer avec Areva mais n'entend pas procéder à un véritable rachat d'actifs du groupe nucléaire français en difficultés, a déclaré Gérard Mestrallet, le PDG d'Engie, au Financial Times.

    "Si nous envisageons quelque chose, ce serait en coopération avec Areva, pas simplement une acquisition de certains actifs". "Nous avons l'habitude des joint-ventures avec Areva, des coopérations". Aucune décision n'avait toutefois encore été prise.
    Gérard Mestrallet
    PDG d'Engie

  • Lundi soir, le gouverneur Benoit Coeure annonce devant un parterre de banquiers et de gérants de hedge funds le renforcement temporaire du programme de rachats d'actifs mis en oeuvre par la Banque centrale européenne. L'annonce ne sera publique que le lendemain matin. Pourtant, l'euro avait déjà baissé entre temps...

    Who profited from ECB's leak? http://t.co/9dzujX4Xwj via @BV— Jehan Goffin (@JehanGoffin) May 22, 2015

  • Wall Street au sommet, mais dans de faibles volumes

    La Bourse de New York a fini jeudi en légère hausse après la publication de plusieurs indicateurs économiques moins bons que prévu, ce qui éloigne aux yeux des investisseurs la perspective d'un prochain relèvement des taux d'intérêt par la Réserve fédérale.

    Le Dow Jones, qui n'a quasiment pas bougé, et le Standard & Poor's 500, qui a encore inscrit un record de clôture, évoluent depuis le début de la semaine à des niveaux historiquement hauts mais certains intervenants soulignent que récemment, les volumes échangés ont été inférieurs à la moyenne, ce qui limite la signification à accorder à ces records.

    "Cela ne veut rien dire de se trouver à un plus haut historique si ce sont seulement deux types qui font monter ou descendre le cours". "C'est un élément dont il faut avoir conscience."
    Brian Battle
    directeur du trading chez Performance Trust Capital Partners

  • Nouvel actionnaire pour Ablynx

    Taube Hodson Stonex Partners LLP, gestionnaire de fonds situé à Mayfair (l'épicentre des hedge funds à Londres), détient à présent 2.363.541 actions Ablynx  , soit 4,35% du capital de la société de biotechnologie. Lien vers le communiqué

  • Good Morning !

    Bonjour à toutes et tous ! Et bienvenue sur ce "Market Live" proposé par L'Echo, un live blog "minute par minute" pour vous tenir informé des grandes tendances de l'actualité boursière et financière de ce vendredi 22 mai 2015.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés