Publicité

Le marché salue le retour d'un bénéfice chez Hugo Boss

Les ventes d'Hugo Boss en Chine sont en plein boom et n'ont pas souffert de l'appel au boycott de la marque par les consommateurs chinois suite aux accusations occidentales de travail forcé au Xinjiang. ©REUTERS

Séance de rattrapage sur les marchés européens où de nombreux résultats d'entreprises ont été applaudis. Comme ceux de Solvay à Bruxelles et ceux d'Hugo Boss à Francfort.

Les grandes places boursières européennes avaient meilleure mine ce mercredi. Elles ont récupéré une partie des pertes enregistrées la veille sur fond de craintes inflationnistes. Le rebond des indices a été alimenté par la publication de résultats trimestriels dans l'ensemble bien accueillis par les investisseurs. Ces derniers ont aussi apprécié la belle reprise de l'activité dans la zone euro avec un retour en force des services et un niveau record atteint par le secteur manufacturier, comme l'a montré l'enquête PMI d'IHS Markit dévoilée en début de séance.

À la cloche, l'indice paneuropéen Stoxx 600 est repassé au-dessus des 440 points à la faveur d'un rebond de 1,82% qui le place à deux points de son record historique franchi en avril dernier.

"La relance sera le principal enjeu pour le reste de la semaine."
Ipek Ozkardeskaya
Analyste - Swissquote

Le Bel 20 de Bruxelles a gagné 1,50%. Son pendant parisien, le CAC 40 , a avancé de 1,40%. Même tendance pour le DAX de Francfort (+2,12%) et le FTSE londonien (+1,68%).

À Wall Street, le Nasdaq a également rebondi, mais avec moins de vigueur que ses homologues européens. L'indice à forte dominance technologique prenait 0,6% à l'heure de la clôture européenne. Pas assez pour oublier son trou d'air de la veille. Le Nasdaq avait glissé de 2,4% sur fond de prise de profits sur les valeurs technologiques.

Les grands noms de la tech devraient encore souffrir dans les jours à venir selon l'analyste de Swissquote Ipek Ozkardeskaya. Dans un entretien à l'agence AFP, elle estime que "la relance sera le principal enjeu pour le reste de la semaine, car outre les inquiétudes liées à l'inflation, l'attente d'un nouveau mois solide en termes de données sur l'emploi aux États-Unis devrait éloigner les investisseurs des valeurs technologiques volatiles".

Merck se démarque

Comme souvent ces derniers jours, le compartiment des matières premières s'est illustré, affichant la plus forte progression du jour en Europe. Le segment technologique du Stoxx 600 a repris 4,6% après sa mauvaise culbute de 3,75% signée la veille.

1
million d'euros
Hugo Boss a dégagé au premier trimestre un bénéfice d'exploitation de 1 million d'euros, dépassant les attentes des analystes qui tablaient sur une perte de 28 millions d'euros.

Stellantis s'est adjugé 7,03% après un bon trimestre en termes de ventes qui occulte la pénurie de puces qui paralyse le secteur auto.

Hugo Boss a grimpé de 5,19%. Le tailleur allemand a vu ses ventes presque doubler de taille en Chine lors du trimestre écoulé. Cette performance lui permet de redevenir bénéficiaire à hauteur de 1 million d'euros. Les analystes pariaient sur une perte nette de 28 millions d'euros.

Les valeurs bancaires étaient également recherchées. Chez nous, KBC a occupé le haut du tableau. À Paris, BNP Paribas a terminé dans le groupe de tête du CAC 40, en hausse de 3,49% grâce à une note flatteuse de Berenberg.

Notons encore la bonne tenue de l'action Merck (+1,69%). Le groupe pharmaco-chimique a revu ses ambitions à la hausse pour l'année après un "premier trimestre très solide", un geste toujours très apprécié à la Bourse de Francfort.

Le beau bulletin de Solvay

Sur le marché bruxellois, une valeur a capté toute l'attention. Les investisseurs ont en effet été agréablement surpris par le premier trimestre de Solvay .

L'action Solvay souffre toujours d’une décote, selon de nombreux analystes.

Le chimiste a tiré profit de son programme de réduction de coûts et des cessions de certaines activités pour sensiblement améliorer sa rentabilité. Les analystes de KBC Securities ont relevé leur objectif de cours sur Solvay, un titre que de nombreux suiveurs trouvent encore attractif en termes de valorisation.

En bourse, l’action Solvay a bondi de 4,48%. Depuis le début de l'année, le sociétaire du Bel 20 s'est adjugé un peu plus de 12%. Sur un an, la progression de Solvay est encore plus impressionnante. Elle dépasse les 50%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés