Le nouvel an chinois promet des soubresauts sur les marchés d'actions

©REUTERS

L’année chinoise du chien, qui commence ce vendredi, promet des remous sur les marchés d’actions chinois alors que le gouvernement a pris des mesures pour réduire la spéculation.

Les marchés d’actions chinois vont-ils être tenus en laisse durant l’année du chien qui commence ce vendredi? Celle-ci débute mal, car les investisseurs chinois ont réduit leur détention en actions après la chute des marchés d’actions ces deux dernières semaines. L’indice CSI300, qui reprend les blue chips chinoises, a perdu la semaine dernière 10%, effaçant ses gains depuis cinq mois. Mais en cette période de célébration de la nouvelle année lunaire, les marchés d’actions chinois vont rester fermés jusqu’à mercredi prochain. "Après les vacances, les prix vont peut-être remonter", estime David Dai, gestionnaire chez Shanghaï Wisdom Investment.

Frein à la spéculation

Mais de l’avis des traders, la récente chute des marchés s’avère un mal pour un bien. Car derrière cette baisse se cache la volonté du gouvernement chinois de freiner la spéculation sur les marchés. "Les transactions spéculatives vont se faire de plus en plus rares. Les investisseurs institutionnels vont jouer un rôle croissant", explique Zhang Qun, courtier chez Citic Securities.

12 milliards $
L’inclusion des 200 actions chinoises dans le MSCI Emerging Markets devrait amener plus d’investisseurs étrangers sur les actions domestiques.

Ces mesures gouvernementales visent à réduire les pratiques d’endettement des particuliers pour acheter des actions. Mais de l’avis des traders, cela ne va pas amener moins de volatilité sur les marchés chinois. Ils s’attendent au contraire à plus de volatilité, à l’image des marchés occidentaux, même si le gouvernement chinois veut offrir une image stable du marché domestique.

Cette année du chien de terre sera également marquée par l’inclusion de 200 actions chinoises dans l’indice MSCI des pays émergents. Cette décision pourrait se traduire par un afflux de 12 milliards de dollars vers les titres inclus dans l’indice, selon la banque ANZ. Car de nombreux fonds d’investissement suivent le MSCI Emerging Market pour composer leur portefeuille.

Le gouvernement chinois a mis en place des passerelles entre les Bourses domestiques de Shanghai et de Shenzhen et celle de Hong Kong, ouverte aux investisseurs étrangers. Ceux-ci vont pouvoir avoir accès plus facilement aux actions domestiques. L’arrivée des fonds étrangers pourrait stabiliser les marchés chinois. "Les boursicoteurs chinois tendaient à paniquer plus facilement. Cela va progressivement changer grâce au poids des fonds étrangers", estime Dickie Wong, du courtier Kingston.

Les avis sont donc partagés sur l’évolution des marchés d’actions chinois en cette année du chien.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés