Publicité
Publicité

Le pétrole au plus haut depuis 2 ans

Les prix du pétrole sont montés à leur plus haut niveau depuis deux ans vendredi à New York, le baril terminant sur un gain de 1,19 dollar à 89,19 dollars malgré des chiffres de l'emploi plus mauvais qu'attendu aux Etats-Unis.

Les prix du pétrole sont montés à leur plus haut niveau depuis deux ans vendredi à New York, malgré des chiffres de l'emploi plus mauvais qu'attendu aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier a terminé à 89,19 dollars, son plus haut niveau de la séance et depuis le 9 octobre 2008, soit une progression de 1,19 dollar par rapport à la veille. En trois jours, le baril s'est renchéri d'un peu plus de 6%.

"Le plus haut de l'année atteint sur le marché pétrolier a été atteint à peu près en même temps que le sommet touché par l'indice S&P 500" à la Bourse de New York, a noté Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.

La journée avait pourtant commencé sur une tonalité négative à New York après un rapport mensuel sur l'emploi extrêmement décevant aux Etats-Unis.

Au fur et à mesure de la séance, le baril a regagné du terrain. Les indicateurs publiés dans la journée ont aidé, bien meilleurs qu'attendu, notamment l'accélération de la hausse de l'activité dans le secteur des services en novembre, calculée par l'association professionnelle ISM.

Par ailleurs, la faiblesse persistante du marché de l'emploi venait justifier la politique monétaire actuelle, très accommodante, de la Réserve fédérale américaine. "Cela signifie peut-être plus de mesures de relance, qui semblent alimenter le secteur manufacturier dans le monde. Le marché doit encore déterminer si c'est le type d'événement (la hausse du chômage, ndlr) qui va ralentir la demande en énergie", a estimé M. Flynn.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés