Le pétrole relancé par un blocage du Canal de Suez

Un porte-conteneur de 400 mètres battant pavillon panaméen, l'Ever Given, bloque mercredi le canal de Suez, l'une des routes les plus fréquentées du monde. ©VIA REUTERS

Les prix du pétrole repartent de l'avant ce mercredi, portés par de possibles perturbations de l'approvisionnement en or noir, dues à un blocage du canal de Suez.

Au lendemain d'une séance catastrophique, les prix du pétrole rebondissent ce mercredi alors qu'un porte-conteneurs s'est échoué dans le canal de Suez, bloquant ainsi le trafic maritime sur l'une des routes commerciales les plus fréquentées au monde.

"La perturbation potentielle des approvisionnements fait grimper les prix des deux contrats."
Jeffrey Halley
Analyste de Oanda

Vers 17h, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 63,65 dollars à Londres, en hausse de 5,42% par rapport à la clôture de la veille. À New York, le baril américain de WTI pour le même mois gagnait 5,44%, à 60,49 dollars. "La perturbation potentielle des approvisionnements fait grimper les prix des deux contrats", explique Jeffrey Halley, analyste de Oanda.

La veille, les deux contrats avaient perdu aux alentours de 6%, après avoir déjà chuté de cette hauteur jeudi dernier. À leurs plus bas mardi en fin de séance, ils avaient effacé six semaines de hausse.

Axe stratégique mondial

Le MV Ever Given, l'un des plus grands porte-conteneurs du monde, s'est échoué ce mardi matin en raison de vents violents et d'une tempête de poussière qui ont réduit la visibilité et compliqué la navigation, a expliqué l'Autorité du canal de Suez (SCA) qui ajoute ne ménager aucun effort pour rouvrir la navigation le plus tôt possible, sans pouvoir dire combien de temps durera l’opération de remise à flot. D’autres sources ont confirmé que des retards dans la navigation étaient à prévoir. Environ 12% du volume du commerce mondial transite par le canal de Suez qui relie l'Europe à l'Asie.

12%
Le volume du commerce mondial qui transite par le canal de Suez.

Un blocage prolongé du canal de Suez aurait de graves conséquences, car l'itinéraire alternatif via la route du Cap nécessite une semaine de plus, a observé Tan Hua Joo, consultant chez Liner Research. Selon les données de Liner Research Services, tout retard risque d'aggraver la pénurie actuelle de porte-conteneurs étant donné que 30% de la capacité mondiale des cargos porte-conteneurs passe par le canal de Suez.

Hausse modeste des stocks US

Les investisseurs ont également scruté dans l'après-midi les stocks de pétrole brut aux États-Unis qui ont progressé la semaine dernière, pour la cinquième semaine consécutive, même si cette progression a ralenti, selon l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA). Ces réserves ont ainsi grimpé de 1,9 million de barils à 502,7 millions de barils (MB) au 19 mars. Les analystes interrogés par Bloomberg s'attendaient à une hausse médiane légèrement plus modeste de 1,35 MB.

Au cours des semaines précédentes, en raison des intempéries du mois de février qui avaient paralysé le Texas, la production de brut et son stockage avaient été fortement perturbés, provoquant un gonflement des réserves. Les raffineries américaines ont depuis bien augmenté la cadence, fonctionnant à 81,6% de leurs capacités, et traité 14,4 millions de barils par jour (mbj), soit 7,1% de plus que la semaine précédente.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés