Le professeur est "bullish"

Le professeur Jeremy Siegel est optimiste pour le marché mais aussi pour l'économie.

Jeremy Siegel pense que l'indice S&P 500 atteindra de nouveaux records cette année.

Jeremy Siegel, 74 ans, est une personnalité écoutée à Wall Street. Ce professeur de finance à la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie est l’auteur d’un best-seller boursier, "Stocks for the long run" où il démontre tout l’intérêt d’investir sur le marché boursier pour le long terme. Le professeur Siegel est "bullish" (haussier) pour la Bourse américaine et il n’a pas peur de le dire. "Il est très possible que les indices américains touchent de nouveaux plus hauts cette année", souligne celui qui est également conseiller pour la firme WisdomTree Investments, spécialisée dans les Exchange traded funds (ETF), les fonds indicés.

La raison de son optimisme boursier: les quantités de liquidités déversées par les banques centrales sur les marchés.

La raison de son optimisme: les quantités de liquidités déversées par les banques centrales sur les marchés. En l’absence d’une seconde vague du Covid-19, l’indice boursier S&P 500 pourrait ainsi renouer avec son record de 3.393,5 points atteint le 19 février. Pour cela, l’indice devrait encore gagner quelque 12%. Ce que Siegel nous dit en fait, c’est que le marché boursier précède l’économie dans sa phase de reprise. Il nous prévoit pour 2021 une économie américaine en bonne forme mais avec une hausse attendue de l’inflation. "Mais ce sera favorable pour les marchés boursiers."

Erreur politique

Celui qui décidément n’a pas sa langue en poche souligne que de manière rétrospective, les mesures strictes de confinement seront perçues comme une erreur politique. Ces mesures ont occasionné une souffrance inutile, notamment pour les petites entreprises, dit-il. Une firme comme Walmart, qui a pu rester ouverte, a ainsi été clairement avantagée par rapport aux petits détaillants qui ont dû fermer leurs portes.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés