Le rachat de Radial a fait plonger bpost

©Photo News

Les introductions en Bourse des dix dernières années à Bruxelles n’ont pas toujours été un franc succès. Aperçu des plus grosses déceptions. Ce jeudi, bpost (3/8).

Durant les premières années qui ont suivi son arrivée à la Bourse de Bruxelles, bpost s’est révélé être une excellente opération pour les investisseurs de la première heure, le cours doublant pratiquement pour atteindre un plus haut à 28,3 euros en février 2018. Mais depuis, ce fut une dégringolade infernale, le cours chutant jusqu’à 7,3 euros en décembre dernier. Par rapport à son cours d’introduction, bpost affiche désormais une baisse de 38%. En dépit de la volonté de diversification du groupe (notamment vers la livraison de colis), le chiffre d’affaires reste encore très largement dépendant du courrier postal distribué en Belgique.

Raisons multiples

Consensus: 3 avis "acheter", 7 avis "conserver", 1 avis "vendre"

Objectif de cours moyen: 9,95 euros

Capitalisation boursière: 1,827 milliard d’euros

Rapport cours/bénéfice 2019: 9

Performance sur 1 an: -31,3%

Performance depuis l’IPO: -38%

Croissance moyenne BPA attendue 2019/2021: -8%

 

Les raisons de cette dégringolade sont multiples, mais la principale est certainement l’acquisition de Radial suite à l’échec des négociations avec Post NL. Cette opération, réalisée à une valorisation relativement élevée par rapport aux fondamentaux du spécialiste américain de la livraison de colis postaux, a rapidement et fondamentalement modifié le profil de risque du groupe postal belge. Et ces craintes ont rapidement été confirmées lorsque la rentabilité du groupe a commencé à piquer du nez.

En outre, la direction a été contrainte de céder aux exigences des syndicats belges, une décision qui va augmenter la pression sur les coûts opérationnels durant les prochaines années. L’exercice 2019 devrait encore être marqué par une dégradation sensible de nombreux fondamentaux, avec un résultat net attendu en recul de 23%. Dans le même temps, la direction devrait également diminuer lourdement son dividende (d’environ 35%).

Perspectives

Depuis quelques mois, le cours s’est stabilisé entre 8 et 10 euros. Même en intégrant une très forte baisse de la rentabilité opérationnelle et du dividende durant les trois prochains exercices, le rendement attendu affiché par bpost reste très attractif, autour de 8%. Le consensus reste toutefois encore très prudent (7 analystes sur 11 en position neutre), la confiance des investisseurs ayant été très fortement entamée par le flux quasi ininterrompu de mauvaises nouvelles de ces dernières années.

À moyen terme, la trajectoire boursière de bpost dépendra de la capacité à défendre les volumes postaux sur le marché belge, et de redresser la situation opérationnelle chez Radial. Mais dans ce domaine, plusieurs analystes estiment que les objectifs ambitieux fixés par la direction pourraient être la source d’une nouvelle déception durant les prochains trimestres, ce qui semble aujourd’hui confirmé par l’annonce du départ du CEO du groupe.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés