Le rouble s'écroule pour deux raisons

Bloomberg ©Bloomberg

La monnaie russe, le rouble, poursuit sa dégringolade. Elle a touché son plus bas histoirque. Réponse des autorités? Pas de dévaluation. Poutine défend la politique de la Banque centrale de Russie qui veut privilégier une plus grande flexibilité du rouble afin de stimuler la croissance économique.

Le rouble continuait de plonger vendredi. La monnaie russe est passée sous les 47 roubles pour un euro, atteignant le plus bas niveau de son histoire par rapport à la devise européenne.
   
•    Après avoir dépassé dans la matinée le seuil de 47 roubles pour un euro, la devise russe a atteint vers 11H10 GMT 47,25 roubles, son plus bas niveau historique, qui avait été atteint en février 2009.    Face à la monnaie américaine, le rouble valait à la même heure 34,51 roubles pour un dollar.
    

La devise russe, qui avait déjà perdu environ 10% de sa valeur en 2013, pâtit depuis le début de l'année de la défiance des investisseurs pour les marchés émergents, qui provoque d'importantes fuites de capitaux, et du fort ralentissement de l'économie russe, la croissance étant attendue au mieux à 1,8% cette année par le gouvernement contre 3,4% en 2012.

Le président russe Vladimir Poutine a réfuté mercredi une possible dévaluation et défendu la politique de la Banque centrale de Russie qui veut privilégier une plus grande flexibilité du rouble qui pourrait permettre de stimuler la croissance économique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés