Le télétravail fait grimper Dell à Wall Street

©REUTERS

Les indices de la Bourse de New York engrangent des gains pour la seconde semaine consécutive en dépit des tensions entre les deux premières puissances mondiales.

On s'attendait au pire à voir la mine des indices US à l'ouverture des marchés, tétanisés par la teneur de la riposte promise la veille par le président Trump à la législation chinoise sur la sécurité nationale à Hong Kong. Mais le discours du locataire de la Maison Blanche, bien que musclé, a été bien accueilli par des investisseurs qui craignaient surtout des représailles financières ou commerciales.

 

Après avoir passé l'essentiel de la séance dans le rouge, le Dow Jones , le S&P 500 (+0,48%) et le Nasdaq   ont limité la casse. Cela permet à Wall Street de signer une seconde semaine de suite dans le vert.

La chaîne de magasins d'entrepôts Costco a lâché 0,35% après la baisse de son bénéfice trimestriel et l'éditeur de logiciel Salesforce  a reculé de 3,59% après avoir abaissé ses objectifs de chiffre d'affaires et de bénéfice annuels.

À l'inverse, Dell   a pris de la hauteur à la faveur de résultats trimestriels meilleurs que prévu. Le groupe technologique a pu profiter de la forte demande pour ses stations de travail liée à l'explosion du télétravail pendant le confinement. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés