analyse

Les 10 causes de l'envol du cours de l'or

©BLOOMBERG NEWS

Le prix de l'once d'or vient d'atteindre son plus haut niveau depuis septembre 2013. La Fed a joué un rôle majeur mais ce n'est pas l'unique cause de la hausse du cours du métal jaune.

Tôt ce matin, le cours de l'or a dépassé 1.394 dollars pour la première fois en plus de cinq ans et demi. 

L'or a franchi le sommet de 1.375 dollars l'once d'il y a cinq ans qui était devenu un niveau de résistance important.
Frank Vranken
Chef stratégiste de Puilaetco Dewaay

Ce bond de 2,5% a plusieurs explications. Quatre d'entre elles sont directement liées à la communication de la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale des Etats-Unis, qui a laissé entrevoir, mercredi soir, une baisse prochaine de ses taux d'intérêt directeurs.

  1. Baisse du coût d'opportunité de l'or

    Détenir de l'or, c'est se priver des intérêts qu'on pourrait obtenir en investissant dans des obligations. Comme la Fed provoque une baisse des taux d'intérêt, ce manque à gagner diminue, ce qui rend le métal jaune plus attrayant.

  2. Le recul du dollar soutient l'or

    Le cours de l'once d'or est exprimé en dollar. Quand le billet vert se déprécie, comme actuellement sous l'impulsion de la Fed, les détenteurs d'autres devises ont donc plus de moyens pour acheter le métal précieux. 

  3. L'or permettrait de se couvrir contre un retour de l'inflation

    La baisse des taux provoquée par la Fed est susceptible de relancer l'inflation. Certains investisseurs pourraient chercher à se couvrir contre la dévaluation de l'argent qu'impliquerait une accélération de la hausse des prix. L'or est un bouclier traditionnel face à l'inflation.

  4. L'or, valeur refuge

    En évoquant la possibilité d'un assouplissement monétaire, la Fed consacre le scénario d'un net ralentissement de la croissance économique, ce qui encourage la recherche de valeurs refuges, dont l'or est l'exemple emblématique.

  5. Les taux baissent partout

    La Fed n'est pas la seule banque centrale à se montrer plus accommodante. La Banque centrale européenne et la Banque d'Angleterre, entre autres, sont sur la même ligne, ce qui fait pression sur les taux et rend l'or plus attrayant (voir 1).

  6. Un niveau de résistance a été franchi

    "Le métal précieux a franchi le sommet de 1.375 dollars l'once d'il y a cinq ans qui était devenu un niveau de résistance important", analyse Frank Vranken, chef stratégiste de Puilaetco Dewaay. "Beaucoup d'analystes techniques vous diraient que bien davantage est à venir."

  7. Les ETF liés à l'or ont du succès

    Les fonds indexés sur le cours de l'or ont vu affluer les capitaux récemment. D'après Bloomberg, le mois écoulé a été le meilleur depuis janvier.

  8. Les banques centrales achètent

    Les banques centrales renflouent leurs stocks d'or. D'après le Conseil mondial de l'or, au premier trimestre, les achats de ces institutions ont atteint leur plus haut niveau en six ans.

  9. Les risques augmentent

    La guerre commerciale et le Brexit sont plus que jamais des incertitudes qui favorisent la recherche de valeurs refuges telles que l'or.

  10. Les Asiatiques pourraient acheter plus d'or

    La dépréciation du dollar donne davantage de moyens aux Indiens et aux Chinois, gros acheteurs d'or physique.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect