Publicité

Les 5 actions préférées de Bart Baetens

©rv

Bart Baetens est chief investment officer de Quaestor. Ses cinq actions préférées sont Bunzl, Mercell, Mercari, Stillfront et Freee.

1) Bunzl

Bunzl est un fournisseur britannique d’emballages, de consommables à usage unique et de produits d’hygiène pour un grand nombre de secteurs. Au cours des 15 dernières années, l’entreprise a affiché une croissance annuelle moyenne de ses bénéfices de 10%, d’une part grâce à une hausse de son chiffre d’affaires conforme à la croissance économique et à plusieurs  acquisitions, et d’autre part grâce à l’optimisation permanente de ses processus de distribution. Durant la pandémie, Bunzl a poursuivi sa stratégie de croissance externe et a ajouté cette année huit nouvelles entreprises à son palmarès.

Bunzl est un fournisseur britannique d’emballages, de consommables à usage unique et de produits d’hygiène. ©EPA

2) Mercell

Mercell est un acteur de premier plan en Europe dans l’eTendering, c’est-à-dire la digitalisation des appels d’offres. Une activité renforcée ces dernières années par des directives européennes favorisant la transparence. Après la consolidation du secteur en Scandinavie, Mercell a l’ambition de s’attaquer au marché européen encore fragmenté. Sa stratégie profite d’un réseau important où les fournisseurs attirent de nouveaux clients sur la plateforme et vice-versa. En combinant le tout sur une seule plateforme, Mercell peut également réaliser des marges potentiellement très élevées.

3) Mercari

Vu sa solide position en tant que bourse d’objets de seconde main au Japon, Mercari est très rentable. Avec Merpay, la société dispose d’un spécialiste du traitement des paiements maison, ce qui permet aux clients d’utiliser les revenus de leurs ventes pour faire des achats en ligne ou hors ligne. Mercari veut exporter ce succès japonais aux États-Unis, mais elle s’y trouve encore en phase d’investissement et donc non rentable. La rapidité de l’innovation des produits et l’accent mis sur la facilité d’usage nous donnent confiance dans le potentiel de croissance à long terme de l’entreprise.

Stillfront est un holding qui détient des participations dans plusieurs studios de jeux vidéo axés sur le "free to play". ©Bloomberg

4) Stillfront

Le Suédois Stillfront est un holding qui détient des participations dans plusieurs studios de jeux vidéo, tous concentrés sur les jeux "free-to-play". Ces jeux sont gratuits, mais les fonctionnalités supplémentaires sont payantes. En plus d’un chiffre d’affaires supplémentaire, les acquisitions doivent également apporter une nouvelle expertise. C’est d’ailleurs le cas de la dernière acquisition - Jawaker - un studio installé au Moyen-Orient et qui compte plus de 30 jeux au sein de son propre écosystème. Stillfront souhaite déployer cet écosystème au sein de son portefeuille de produits.

5) Freee

Le groupe japonais Freee est idéalement positionné pour devenir, d’ici la fin de la décennie, l’acteur dominant sur le marché local des logiciels comptables. Actuellement, le taux de pénétration des logiciels clouds pour applications comptables est encore très faible au Japon, par comparaison avec le monde occidental. Freee dispose dès lors du potentiel pour vendre de nouveaux produits et pour augmenter ses prix au fur et à mesure que le nombre de fonctionnalités augmentera. Ce modèle d’exploitation garantit une grande prévisibilité des résultats et peut générer des marges très élevées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés