Publicité

Les 5 actions préférées de Juliana Hansveden

Juliana Jansveden est gestionnaire de portefeuille chez Nordea AM, responsable du fonds Emerging Stars Equity. ©NORDEA AM

Juliana Jansveden est gestionnaire de portefeuille chez Nordea AM, responsable du fonds Emerging Stars Equity. Ses 5 actions préférées sont AIA, Kingdee, Samsung SDI, Lojas Renner et Alibaba.

1) AIA

L'AIA est une compagnie d'assurance-vie de grande qualité qui cible une clientèle aisée et fortunée répartie sur 18 marchés de la région Asie-Pacifique. Le marché de l'assurance-vie est particulièrement mal desservi dans cette partie du monde et les clients recherchent de meilleurs produits d'épargne et de prévoyance à mesure que leurs revenus augmentent. Bien qu'elle compte parmi les trois principaux acteurs sur la plupart des marchés, la part de marché de l’assurance-vie en Chine continentale n'est que de 2 %. Le gouvernement chinois ouvre progressivement le marché national aux acteurs étrangers et je pense que l'AIA a toutes les chances de réussir auprès des clients aux revenus moyens ou élevés, compte tenu de sa force de vente productive et de ses excellents résultats en matière d'exécution. 

2) Kingdee

Actuellement, la taille du marché total des ERP en Chine, en pourcentage du PIB, est un huitième de celle des États-Unis et un sixième de celle de l'Allemagne, ce qui offre une grande opportunité de croissance.

Kingdee est un acteur de premier plan sur le marché émergent du SaaS (Software-as-a-Service) ERP (Enterprise Resource Planning) basé sur le cloud en Chine. Actuellement, la taille du marché total des ERP en Chine, en pourcentage du PIB, est un huitième de celle des États-Unis et un sixième de celle de l'Allemagne, ce qui offre une grande opportunité de croissance. Le modèle économique est très attractif, car il est basé sur l'abonnement, ce qui signifie que les revenus sont récurrents puisque la plupart des clients renouvellent leur abonnement chaque année. En outre, les produits sont évolutifs, car la même solution, une fois développée, peut être vendue à de nombreux clients au sein d'un même secteur.

3) Samsung SDI

Samsung SDI figure parmi les rares acteurs mondiaux capables de produire à grande échelle des batteries de haute qualité pour véhicules électriques. L'entreprise sud-coréenne fournit également des batteries pour l'électronique grand public, mais ses principaux moteurs de croissance sont les batteries pour véhicules électriques et les systèmes de batteries à grande échelle utilisés dans les centrales à énergie renouvelable. Ces deux marchés connaissent une très forte croissance, dans la mesure où le monde cherche à basculer vers des modes de transport et de production d'électricité à faible émission de CO2. L'entreprise est à l'avant-garde du développement technologique et je pense qu'elle est susceptible de devenir un fabricant majeur de batteries dites «solides», plus légères et à plus forte densité énergétique, ce qui permettra d'augmenter considérablement l'autonomie des véhicules électriques.

4) Lojas Renner

Lojas Renner est un important détaillant de vêtements brésilien qui opère sur un marché très fragmenté. Aujourd'hui, la part de marché de l'entreprise n'est que de 6%, et à mon avis, elle dispose d'une marge de progression importante, car elle possède l'équipe dirigeante la plus performante, la meilleure exécution historiquement et le bilan le plus solide. Il est probable qu'à court et moyen terme, la société bénéficiera d'une reprise post-pandémique, car le déploiement de la vaccination au Brésil devrait s'accélérer après l'été. L'équipe dirigeante est restée résolument engagée à investir dans l'écosystème numérique pendant la pandémie et je suis convaincu que le commerce électronique sera un moteur de croissance important à l'avenir.

5) Alibaba

Alibaba reste le leader incontesté du secteur de l'e-commerce, tant en termes de valeur brute de marchandises (GMV) que de bénéfices. ©REUTERS

Les entreprises internet chinoises ont traversé une période difficile depuis l'annulation de l'introduction en bourse de Ant en novembre de l'année dernière. Alibaba , en particulier, a été contraint de modifier le modèle économique de sa branche fintech, de partager davantage de données sur les transactions et les prêts avec le gouvernement et d'examiner les suspicions de pratiques anticoncurrentielles. Néanmoins, Alibaba reste le leader incontesté du secteur, tant en termes de valeur brute de marchandises (GMV) que de bénéfices. De plus, son écosystème et sa franchise sont extrêmement difficiles à reproduire. Je considère qu’il existe un fort potentiel en termes de valorisation sur un horizon d'investissement de trois à cinq ans, parce que la création de valeur future n'est pas prise en compte dans les prix.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés