Les 5 actions préférées de Rik Dhoest

©BELGA

Rik Dhoest gère avec Pascale Nachtergaele le fonds Nagelmackers Small & Mid Cap, lancé en 2016. La liste ci-dessous reprend ses actions préférées au sein du portefeuille du fonds.

Aedifica

Suite à la vente de ses appartements et hôtels, Aedifica est aujourd’hui exclusivement actif dans le secteur de l’immobilier de soins. Le vieillissement de la population en Europe offre au groupe des perspectives de croissance intéressantes. Au début de l’année, Aedifica a fait son entrée au Royaume-Uni, qui représente désormais son quatrième marché, aux côtés de la Belgique, des Pays-Bas et de l’Allemagne.

Le management a pour ambition de devenir un acteur de poids européen dans l’immobilier de soins. L’Espagne et la Scandinavie constituent de nouveaux marchés potentiels. Le taux d’occupation très élevé et la durée des baux locatifs (22 ans) confèrent à l’action un caractère défensif.

VGP

©VGP

VGP construit, vend et gère des bâtiments de logistique de haute qualité. Le groupe est bien positionné pour profiter de la croissance du commerce en ligne et dispose d’un beau pipeline de projets sur des sites idéalement situés. VGP souhaite devenir un promoteur paneuropéen. Aujourd’hui, il est actif en Allemagne, en Europe de l’Est et en Espagne, et vient de faire les premiers pas en vue de son entrée sur les marchés néerlandais et italien.

Grâce à sa joint-venture avec Allianz Real Estate, la volatilité des revenus de VGP a été réduite et les capitaux investis sont recyclés. Le promoteur compte bientôt mettre en place une seconde joint-venture.

Jensen

Jensen Group est une entreprise familiale active dans les installations de blanchisserie à usage industriel, un marché ayant clairement le vent en poupe. L’augmentation du tourisme et le vieillissement de la population (nombre croissant de maisons de repos) sont des facteurs porteurs. Parmi les autres éléments structurels, on peut citer la raréfaction des ressources en eau, l’augmentation du coût de l’énergie, et la hausse des salaires. Tous ces éléments jouent en faveur d’installations de blanchisserie industrielles respectueuses de l’environnement.

L’an dernier, l’action a fait du surplace. On peut espérer qu’elle amorcera un mouvement de rattrapage.

Basic Fit

©ANP

En 2004, les fondateurs René Moos et Eric Wilborts ont fusionné leurs activités dans le tennis et le fitness, entre autres pour concurrencer les firmes américaines FitnessFirst et Achmea. Ils ont imaginé un concept de fitness simple, sans services supplémentaires, et ont définitivement quitté le secteur du tennis. Basic Fit s’est retrouvé en 2013 aux mains de l’investisseur privé 3i, qui détient encore une participation de 21,07% après l’introduction en Bourse de la société.

Cette année, l’entreprise ambitionne d’ouvrir 125 nouveaux centres et espère passer le cap mythique des 1.000 clubs à l’horizon 2021. Croissance garantie.

Sopra Steria Group

Sopra Steria Group est un fournisseur de services dans le domaine de la consultance, de l’intégration de systèmes, de l’outsourcing applicatif et des logiciels. Les marchés où Sopra Group est actif comprennent entre autres les services financiers, l’industrie et les télécoms. Ses principaux concurrents sont Atos et Accenture.

L’an dernier, l’entreprise a dû faire face à des vents contraires dans le segment des services financiers. Ces problèmes semblent aujourd’hui résolus et l’entreprise peut renouer avec la croissance. L’an dernier, l’action a été fortement pénalisée et se situe aujourd’hui à un niveau de valorisation intéressant.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect