Les 5 actions préférées de Stefaan Casteleyn

Stefaan Casteleyn, partner chez 1Vermogensbeheer. ©1Vermogensbeheer

Stefaan Casteleyn est partner chez 1Vermogensbeheer. Auparavant, il a travaillé, entre autres, pour Bank Corluy, UBS et Merit Capital. Ses 5 actions préférées sont GBL, Just Eat Takeaway, CFE, Tubize et Flowtraders.

GBL

Le holding de feu Albert Frère peut s’appuyer sur sa longue expérience et sa puissance financière pour réaliser en période de crise ce qui rapporte le plus aux holdings à long terme, à savoir investir à contre-courant. GBL se négocie depuis des décennies avec une décote moyenne de 25% par rapport à sa valeur intrinsèque. À l’heure actuelle, cette décote est passée à 30%, alors même que la valeur intrinsèque du groupe a diminué de 30%.

Les principales participations de GBL sont Adidas, Pernod Ricard, SGS et Umicore. GBL distribue traditionnellement un dividende au minimum inchangé, y compris en temps de crise. On peut donc supposer que le dividende de 3,15 euros (rendement du dividende de 4,5% brut) sera payé. GBL est donc une action idéale pour traverser la crise.

Just Eat Takeaway

La plate-forme en ligne de Just Eat Takeaway.com traite les commandes de restaurants et, dans certains cas, assure aussi leur livraison via Scoober. Après la récente fusion avec Just Eat, l’entreprise occupe une position de leader, entre autres au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et au Canada.

La livraison de repas à domicile est un secteur en croissance partout dans le monde, aujourd’hui soutenu par la crise du coronavirus, ce qui laisse penser que l’entreprise traversera la crise sans encombre. Sur les marchés matures, les marges peuvent atteindre 50%. Le cours de l’action de cette entreprise en croissance se situe à un niveau attrayant pour les investisseurs ayant une vision à long terme.

CFE

Tout le monde s’accorde à dire que les investissements dans les énergies renouvelables continueront à augmenter au cours des années à venir. Les parcs éoliens off-shore en sont une composante importante. Via sa filiale DEME, leader de ce marché, CFE est parfaitement positionné pour surfer sur cette tendance.

Le cours de l’action CFE a récemment nettement reculé, ce qui représente une belle opportunité d’achat. On ne peut exclure que son principal actionnaire Ackermans & van Haaren profite de la baisse du cours de l’action pour augmenter sa participation ou pour faire coter DEME séparément en bourse, ce qui devrait faire émerger la valeur de l’entreprise.

Tubize

Tubize est un holding qui ne détient qu’un seul actif: 68.076.981 actions UCB. UCB est un groupe pharmaceutique dont les produits phares sont le Cimzia (arthrite rhumatoïde) et le Vimpat (épilepsie). Au cours actuel d’UCB, la valeur intrinsèque de Tubize se monte à 119 euros par action. Le holding se négocie donc avec une décote de pas moins de 47%! Cette décote est de 10% supérieure à la moyenne à long terme.

Cette énorme décote s’explique notamment par le fait que Tubize ne redistribue pas l’entièreté du dividende qu’il perçoit d’UCB et utilise ces capitaux pour rembourser quelques (petites) dettes. Dans deux ans minimum, Tubize devrait distribuer la totalité du dividende d’UCB, ce qui fera substantiellement augmenter le rendement du dividende et éventuellement faire repasser la décote en dessous de la moyenne à long terme.

Flowtraders

Le fournisseur de liquidités Flowtraders profite de la très forte volatilité de la bourse. Les énormes volumes combinés avec d’importants spreads offrent un environnement idéal pour l’entreprise.

Nous nous attendons à ce que Flowtraders affiche un bénéfice record au cours du premier trimestre. Nous utilisons l’action Flowtraders comme couverture dans nos portefeuilles parce qu’elle affiche de bons résultats sur les marchés difficiles. Ce n’est sans doute pas une action à conserver pendant les douze prochains mois, mais pour le court terme, il s’agit d’une excellente diversification.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés