Publicité
Publicité

Les actions davantage prisées par les investisseurs belges

20% des personnes interrogées par Aion Bank disent investir en actions. ©Antonin Weber / Hans Lucas

Les particuliers ont changé leur comportement depuis la pandémie et investissent plus, selon une enquête de Aion Bank. Les jeunes sont particulièrement concernés.

Le particulier belge est de plus en plus attiré par les actions. Selon une enquête d'Aion Bank auprès de 1.000 personnes, 20% des répondants investissent dans les valeurs mobilières. Elle note aussi que depuis la pandémie, les personnes ont changé leur comportement et passent plus de temps à faire des recherches avant d'investir leur argent.

Le climat d'épargne où règnent des taux faibles ou négatifs pousse les gens à chercher d’autres manières de faire fructifier leur argent.
Kim van Esbroeck
Responsable nationale chez Aion Bank

La faiblesse des taux d'intérêt a aussi provoqué un changement de comportement chez les particuliers. "Les comportements des Belges en matière d'investissement sont en train de changer car le climat d'épargne où règnent des taux faibles ou négatifs pousse les gens à chercher d’autres manières de faire fructifier leur argent", a constaté Kim van Esbroeck, responsable nationale chez Aion Bank.

Tous âges confondus

La banque a noté que toutes les tranches d'âge ont réagi à la faiblesse des taux d'intérêt en voulant investir. Si les actions et l'immobilier arrivent en tête des préférences des particuliers sondés, les cryptomonnaies occupent la troisième place. Un quart des personnes entre 35 et 44 ans a indiqué détenir une devise virtuelle. Bruxelles compte selon la banque le plus de personnes qui investissent dans les cryptomonnaies.

44%
Près de la moitié des jeunes interrogés par Aion Bank ont indiqué investir plus en 2021 qu'avant la pandémie.

Près d'un Belge sur quatre, 24,91 % des personnes interrogées, a diversifié son portefeuille d'investissement durant la pandémie, tandis que 12,20 % ont changé le type d'actifs qu’ils ont en portefeuille, selon l'enquête.

Plus d'un Belge sur cinq affirme investir davantage maintenant qu'avant la pandémie. 44% des personnes âgées entre 16 et 24 ans ont indiqué investir plus en 2021 qu'avant la pandémie.

L'enquête d'Aion Bank note cependant que 24% des personnes interrogées ont déclaré ne pas investir, soit parce qu'elles manquent de connaissance, soit parce qu'elles trouvent qu'il est trop compliqué d'investir. Elle a aussi remarqué que 16% des personnes interrogées investissent moins qu'avant la pandémie.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés