Publicité

Les analystes de Triodos IM privilégient les liquidités

Les analystes de Triodos IM recommandent de sous-pondérer les actions, et de conserver une partie importante en placements liquides. ©BELGAIMAGE

Les perspectives de croissance à long terme et les fortes valorisations actuelles poussent les analystes de Triodos Investment Management à privilégier les liquidités plutôt que les actions.

Ce lundi, c’était au tour de Triodos Investment Management de venir présenter ses perspectives à l’entame du second semestre 2021. La grille de lecture du gestionnaire durable est beaucoup moins "rose" que celles des autres spécialistes de la prédiction. "Au sortir de la pandémie, nous sommes plus que jamais dans une situation où il faudra agir rapidement pour rendre notre planète plus durable", souligne Hans Stegeman, stratégiste en chef. "Les perspectives de croissance à long terme vont être de plus en plus mises sous pression par les externalités négatives, et donc les perspectives de rendement pour les placements."

"Les perspectives de croissance à long terme vont être de plus en plus mises sous pression par les externalités négatives, et donc les perspectives de rendement pour les placements."
Hans Stegeman
Stratégiste en chef de Triodos IM

Reprise solide

Joeri de Wilde, stratégiste en investissement, espère également que les pouvoirs publics vont rapidement adopter une approche de long terme afin d’accélérer la transition des économies occidentales et regrette qu’ils aient massivement continué de soutenir des secteurs intensifs en carbone durant la pandémie. "Il est aujourd’hui primordial d’adopter une vision à long terme dans ce domaine."

Ses attentes pour la croissance économique ne sont pas fondamentalement différentes des autres experts, avec une activité économique globale qui va rebondir de 6,2% en 2021 avant de s’apaiser vers 4,5% l’année prochaine. Joeri de Wilde souligne que les politiques de vaccination vont jouer un grand rôle dans cette reprise dans les pays développés, avec un retour vers des niveaux d’activité d’avant le Covid-19 qui devrait se produire vers le milieu de l’année prochaine pour la zone euro. "Pour l’année prochaine, les dépenses des ménages devraient rester fortes. Le principal risque sur nos prévisions serait une reprise de l’épidémie sur une base plus virulente qui nécessiterait de nouvelles mesures de confinement."

6,2%
La prévision de croissance mondiale pour 2021 de Triodos IM.

Oui au cash, non aux actions

Au niveau de l’allocation entre les différentes classes d’actifs, il recommande de sous-pondérer les actions, et de conserver une partie importante en placements liquides. "Les valorisations restent élevées à l’heure actuelle. Le sentiment des investisseurs est aujourd’hui soutenu par la conviction que les pressions inflationnistes seront transitoires et que les banques centrales vont continuer de soutenir la croissance économique. Il y a toutefois un écart qui est aujourd’hui important entre les valorisations des actifs financiers et les fondamentaux économiques, ce qui nous rend nerveux au vu des nouvelles potentiellement négatives (épidémie, inflation, politique monétaire) qui pourraient venir toucher le marché."

En bref

  • Quelle croissance en Europe ? Triodos IM s’attend à une croissance européenne de 4,4% en 2021 et de 4,5% en 2022.
  • Que faut-il détenir ? Les liquidités doivent être renforcées dans les portefeuilles.
  • Quel poids pour les actions ? Les actions doivent être sous-pondérées au vu des incertitudes pour les prochains mois.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés