Les baby-boomers sont trop investis en bourse

©REUTERS

Selon le gestionnaire de fonds Fidelity, les personnes âgées entre 55 et 75 ans sont trop investies en bourse. Plus d'un tiers des personnes sondées dépassent l'allocation recommandée par la firme.

Les actions sont trop prisées par les baby-boomers, selon Fidelity Investments. Dans un rapport, la firme de gestion d'actifs a constaté que les personnes âgées entre 55 et 75 ans sont surpondérées en actions, alors qu'elle recommande un maximum de 70% dans un portefeuille pour ceux dont l'horizon de pension s'élève à dix ans. Plus d'un tiers des personnes interrogées pour le rapport ont dépassé ce seuil, et presque 10% sont même investies à 100% en actions

Conserver la bonne allocation en actions, obligations et cash peut aider les investisseurs à ne pas exposer leur épargne à des risques non nécessaires, surtout si les marchés devaient inverser leur tendance.
Kevin Barry
Président des investissements chez Fidelity

Les investisseurs veulent tirer parti du rally exceptionnellement long des marchés d'actions depuis dix ans. "Alors que la performance des marchés d'actions lors des dernières années a eu un effet positif sur la plupart des plans de pension, elle a aussi contribué à une prise de risque excessive de certains individus", a constaté Kevin Barry, président des investissements chez Fidelity. "Conserver la bonne allocation en actions, obligations et cash peut aider les investisseurs à ne pas exposer leur épargne à des risques non nécessaires, surtout si les marchés devaient inverser leur tendance", ajoute-t-il.

Loin de l'allocation idéale

Selon Fidelity, l'allocation idéale pour les investissements consiste à "devenir de plus en plus conservateur alors que les investisseurs s'approchent de l'âge de la pension". "Cette allocation démarre à 90% investis en actions à l'âge de 25 ans et diminue à 19% 10 à 19 ans après la retraite".

Toutefois, Kevin Barry a constaté que "les investisseurs n'ont pas réagi de manière émotionnelle aux fortes variations des marchés durant le troisième trimestre, et n'ont pas pris de décision qui pourrait avoir un impact sur leur épargne à long terme".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n