Les cours du pétrole en passe d'être soutenus jusqu'en mars 2020

Le ministre saoudien du Pétrole, Khaled al-Faleh, lors de son arrivée au siège de l'Opep ce lundi 1er juillet 2019. ©REUTERS

L'Opep s'oriente vers une extension de neuf mois de son accord de limitation de la production pétrolière. La trève dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine soutient aussi le baril.

Les prix pétroliers devraient bénéficier d'une offre contenue jusqu'au printemps prochain. L'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ses alliés, dont la Russie, s'orientent vers une prolongation de neuf mois de leur accord visant à limiter la production d'or noir. Samedi, les dirigeants de l'Arabie saoudite et de la Russie s'étaient accordés sur une prolongation de l'accord de six à neuf mois.

Soutien de l'Iran

L'Iran, qui est à couteaux tirés avec l'Arabie saoudite, avait protesté contre cet "unilatéralisme" russo-saoudien, mais le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, a finalement apporté son soutien à la prolongation de l'accord, sachant que son pays reste exempté de l'obligation de limiter la production à cause des sanctions qui lui sont infligées par les Etats-Unis.

Ce lundi matin, les cours du brut  ont bondi de 3% pour atteindre leur plus haut niveau depuis la fin mai. La montée du prix du baril résulte aussi de la trêve conclue entre les Etats-Unis et la Chine dans la guerre commerciale qui les oppose, ce qui laisse espérer une demande de pétrole plus élevée que prévu.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés