Les cryptomonnaies inquiètent la planète finance

Le bitcoin a chuté de plus de 30% mercredi en cours de journée, avant de réduire ses pertes. ©ANP XTRA

Les devises virtuelles ont vu leur cours plonger mercredi, avant de réduire leurs pertes. Les marchés d'actions restent, eux, sous la menace de l'inflation.

Les cryptomonnaies ont connu une énorme volatilité mercredi. Le bitcoin , la plus grande de ces devises électroniques, a perdu jusqu'à plus de 30% en milieu d'après-midi, avant de ramener son recul à moins de 10% en soirée. L'ether, deuxième cryptomonnaie la plus populaire, a dégringolé de plus de 40% avant de réduire sa perte à quelque 15%. Un accès de panique semble avoir parcouru le marché de ces devises virtuelles après la publication de déclarations émanant des banques centrales européenne et chinoise.

Depuis son sommet historique du mois dernier, le bitcoin a vu sa valeur totale diminuer de plusieurs centaines de milliards de dollars.

En Chine, les autorités monétaires ont rappelé que les monnaies électroniques ne pouvaient pas être utilisées comme un moyen de paiement. Quant à la Banque centrale européenne, elle a estimé, par la voix de son vice-président Luis de Guindos, que les cryptomonnaies ne devaient pas être considérées comme un "véritable investissement" à cause de leurs "fondamentaux très faibles".

Une forte correction

Ces propos n'ont fait qu'accélérer un mouvement de correction déjà entamé le mois dernier. Depuis son sommet historique enregistré mi-avril à plus de 60.000 dollars, le bitcoin a vu sa valeur totale diminuer de plusieurs centaines de milliards de dollars. L'ether, quant à lui, a perdu plus du tiers de sa valeur.

Les cryptomonnaies avaient fortement progressé au premier trimestre, soutenues notamment par une augmentation du nombre de sociétés disposées à les utiliser. Tesla avait notamment annoncé investir dans le bitcoin et l'accepter en paiement.

L'effet Elon Musk

Mais la semaine dernière, Elon Musk, le patron du constructeur de véhicules électriques, avait fait savoir que la devise virtuelle ne serait finalement pas acceptée comme moyen de règlement par Tesla , ce qui avait déjà provoqué une chute de la monnaie électronique.

-1,5%
Mercredi, l'indice Stoxx 600 des actions des plus grandes entreprises cotées en Europe a reculé de 1,5%. C'est sa deuxième plus forte baisse en un mois.

Mercredi, le même Elon Musk a néanmoins laissé entendre que Tesla n'avait pas vendu les bitcoins qu'elle détenait. Les investisseurs en ont tenu compte en sanctionnant le cours de bourse du constructeur automobile, qui cédait environ 3% mercredi en début de soirée à cause de la méforme du bitcoin.

Les actions trinquent aussi

Les déboires des cryptomonnaies n'ont fait qu'accentuer un contexte boursier global déjà maussade, mercredi. Certains investisseurs semblent s'inquiéter au sujet des valorisations élevées atteintes récemment par les actions. Ils ont donc préféré vendre, ce qui a pesé sur la plupart des indices boursiers.

Le Stoxx 600 , indice des plus grandes entreprises européennes, a perdu 1,5%. C'est sa deuxième baisse la plus forte depuis un mois. En Bourse de Bruxelles, le Bel 20 a reculé de 1,3%, son plus net revers depuis deux semaines.

Les taux obligataires

Les intervenants des places financières marchent sur des œufs parce que l'inflation menace toujours. Au Royaume-Uni, la hausse des prix a été multipliée par deux en avril, selon les chiffres publiés ce mercredi. En zone euro, l'accélération de l'inflation à 1,6% le mois dernier a été confirmée.

-0,07%
Le taux allemand à 10 ans, référence du marché des taux en zone euro, est remonté à -0,07% mercredi. Il n'est plus très loin d'un retour en territoire positif, ce qui n'est plus arrivé depuis deux ans.

Les tensions sur les prix font craindre une future montée des taux d'intérêt. Mercredi matin, le taux des obligations allemandes arrivant à échéance dans dix ans, référence du marché des taux en zone euro, a atteint -0,07%. Il n'est donc plus très loin de zéro, alors qu'il évolue en territoire négatif depuis plus de deux ans.

Le taux américain à dix ans a quant à lui nettement grimpé, à 1,68%, après la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale (Fed). Certains membres de la banque centrale américaine y déclarent qu'il faudrait peut-être bientôt commencer à discuter d'un ralentissement des achats d'actifs qui soutiennent la première économie mondiale.

Le résumé

  • Séance compliquée pour les cryptomonnaies mercredi: le bitcoin, la plus célèbre d'entre elles, a perdu jusqu'à plus de 30% en milieu d'après-midi, avant de réduire son recul à moins de 10% en soirée.
  • Les autres devises virtuelles sont aussi sous pression. L'ether a cédé plus de 40% avant de ramener sa perte à quelque 15%.
  • Les cryptomonnaies subissent une correction depuis plusieurs jours. Le bitcoin a vu sa valeur totale fondre de plusieurs centaines de milliards de dollars en un mois.
  • Les marchés d'actions étaient aussi mal orientés mercredi, les investisseurs restant inquiets au sujet de l'inflation et du risque de remontée des taux d'intérêt.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés