Les dirigeants de la BCE n'investissent pas très vert

La déclaration d'intérêts de Pierre Wunsh, le gouverneur de la BNB, montre qu'il a profité de la crise sanitaire pour investir dans huit fonds supplémentaires, dont 7 ETF. ©Katrijn Van Giel

Les investissements des banquiers centraux européens sont à peine dans la moyenne au regard des critères ESG. Pierre Wunsch (BNB) a profité de la crise pour investir.

Joindre l'acte à la parole n'est pas toujours aisé. Alors que la Banque centrale européenne (BCE) soutient la transition vers une économie plus durable, les investissements de ses dirigeants ne sont pas particulièrement verts, selon une analyse réalisée par l'agence Bloomberg. Celle-ci se base sur les déclarations d'intérêts des membres du conseil des gouverneurs, l'organe de la BCE chargé de piloter la politique monétaire de la zone euro.

On y apprend notamment qu'au regard des critères ESG (environnementaux, sociaux et de bonne gestion), les placements des patrons de la banque centrale ne se défendent pas très bien.

8
Nouveaux fonds
Le gouverneur de la BNB, Pierre Wunsch, a profité de la crise sanitaire pour investir dans huit fonds supplémentaires, sont sept ETF.

Pierre Wunsh mise sur des ETF

Dans leurs déclarations d'intérêts, les banquiers centraux européens doivent mentionner, chaque année, la composition de leurs investissements financiers. Ainsi, on apprend notamment que le gouverneur de la Banque nationale de Belgique (BNB), Pierre Wunsch, a diversifié son portefeuille de placements l'an dernier.

Alors que, selon les déclarations d'intérêt de l'année précédente, il détenait auparavant 14 fonds, la dernière déclaration de M. Wunsh montre qu'il a profité de la crise sanitaire pour investir dans huit fonds supplémentaires, dont 7 ETF (exchange-traded funds), des fonds passifs qui répliquent un indice boursier.

Les nouveaux investissements du gouverneur de la BNB portent sur des actions européennes (ETF lié à l'EuroStoxx 50 ), des actions des pays émergents (ETF liés à des indices émergents), des actions technologiques américaines (ETF lié au Nasdaq 100 ), des actions de Wall Street en général (ETF lié au S&P 500 ) et des actions diverses à l'échelle mondiale (ETF lié à l'indice MSCI World).

Isabel Schnabel dans les technos

Avec ce portefeuille, Pierre Wunsch est l'investisseur le plus actif parmi les membres de la BCE, avec l'Allemande Isabel Schnabel, laquelle fait partie du directoire, soit l'équipe restreinte de six personnes, dont la présidente Christine Lagarde, chargées de la gestion journalière de la banque centrale. Mme Schnabel détient, elle, un portefeuille composé d'un peu plus de quarante lignes d'actions, en grande partie dans le secteur technologique.

"La transition verte nous offre une opportunité unique de créer un véritable marché des capitaux européens."
Christine Lagarde
Présidente de la BCE

Mais au-delà des cas particuliers des membres du conseil des gouverneurs, Bloomberg observe que parmi tous les actifs déclarés par les dirigeants de la BCE, beaucoup ne sont pas très bien classés au regard des critères ESG.

Bilan sévère

D'après une échelle d'évaluation créée par la société d'indices boursiers MSCI, la moitié des actifs financiers des banquiers centraux de la zone euro sont classés "dans la moyenne" ou "à la traîne" sur le plan de la durabilité. Seul un quart des placements des dirigeants de la BCE sont considérés comme "leaders" en matière de critères ESG, tandis que plus du quart de ces actifs ne sont pas notés.

La BCE soutient pourtant la transition vers une économie et une finance plus vertes. Dans un discours prononcé la semaine dernière à Francfort, Christine Lagarde, la présidente de l'institut monétaire, a déclaré: "La transition verte nous offre une opportunité unique de créer un véritable marché des capitaux européens qui transcende les frontières nationales. Nous avons besoin d'une supervision des produits financiers verts qui soit propre à l'Europe."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés