Les dividendes des banques remis en question

Christine Lagarde, la présidente de la BCE, compte sur les banques pour soulager l'économie. ©BELGAIMAGE

La Fédération des Banques européennes envisage de demander à ses membres de suspendre leurs dividendes afin de conserver du capital.

Le secteur bancaire européen a terminé en hausse en bourse après la remise en question des dividendes distribués par la Fédération des Banques européennes (EBF). 

Le premier lobby bancaire européen essaie de trouver un terrain d'entente entre les établissements de crédit de la région pour savoir s'il faut suspendre les dividendes afin de conserver le capital alors que le coronavirus cause des dommages à l'économie mondiale.  Le directeur général d'UniCredit SpA, Jean Pierre Mustier, qui préside actuellement la Fédération bancaire européenne, a demandé aux membres leur avis sur le sujet, alors que se multiplient les appels auprès des banques les invitant à utiliser leur capital et leur comptabilité pour soutenir l'économie, et non pas récompenser les investisseurs, selon des personnes proches du dossier. Un porte-parole de l'EBF, un groupe qui représente quelque 3.500 banques en Europe, n'a pas souhaité faire de commentaires.

Après l'aide de la BCE

La question de suspendre le dividende des banques européennes est survenue après l'intervention de la Banque centrale européenne (BCE) pour racheter 750 milliards d'euros de dettes d'État et d'entreprises afin de relancer les prêts aux ménages et aux entreprises.

La BCE a déclaré plus tôt dans le mois que l'argent injecté pour soutenir l'économie ne doit pas servir à des bonus ou à des dividendes. Mais elle n'a pas réclamé la suspension des dividendes des banques.

Peu de banques ont déjà suspendu leur dividende

Banco Santander a annoncé lundi le report de son dividende. En Suède, le régulateur des marchés financiers a demandé aux banques de suspendre leurs dividendes pour retenir du capital et soutenir le marché du crédit.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés