Publicité
analyse

Les dix grands thèmes marquants sur les marchés en 2020

L'année 2020 a été marquée par l'envolée de Tesla en bourse, meilleure progression du S&P 500. ©REUTERS

L'année a été marquée par le retour des petits investisseurs sur les marchés, l'envolée de titres comme Tesla, Zoom et les valeurs de confinement...

Sur les marchés, l'année aura été marquée, en premier lieu, par le krach général du 18 mars, à l'annonce des premières mesures de confinement en raison de la pandémie de Covid-19. Malgré le contexte économique très difficile qui s'en est suivi, des phénomènes marquants ont été observés sur les marchés.

1. Le retour des petits investisseurs

Le creux de mars a provoqué un retour massif des petits investisseurs sur les marchés en Europe et outre-Atlantique. Aux États-Unis, l'application de trading Robinhood a particulièrement profité de cet engouement, avec une hausse à 13 millions de comptes ouverts cette année. Mais, comme le pointent des observateurs, l'arrivée massive des petits investisseurs sur les marchés s'est accompagnée de variations exubérantes sur certains titres.

"L'argent stupide était l'argent intelligent cette année."
David Wagner
Gestionnaire de portefeuille chez Aptus Capital Advisors

"Vous avez vu un volume incroyable par rapport à la normale et cela provenait du secteur de la vente au détail", a déclaré David Wagner, gestionnaire de portefeuille chez Aptus Capital Advisors. "L'argent stupide était l'argent intelligent cette année", car les actions de moindre qualité - celles avec des bénéfices négatifs et une dette substantielle - ont surperformé les actions de valeur, note-t-il. Par exemple, Eastman Kodak et Hertz ont connu des envolées spectaculaires en bourse, alors que les deux sociétés traversent des graves difficultés.

2. Les valeurs "stay at home"

Le confinement a propulsé les valeurs "stay at home" au devant de la scène cette année. Le titre du site de conférence en ligne Zoom Video s'est envolé de 391% depuis janvier. Le livreur de repas à domicile Delivery Hero, qui a fait son entrée dans le DAX, a vu sa valeur doubler sur la même période.

3. Les "techs" en forme

Les grands noms de la technologie n'ont pas été en reste, avec un bond de 172% pour le géant du commerce en ligne Amazon, un gain de 79% pour Apple, et de 62 % pour Netflix. L'indice FANG, qui regroupe Facebook, Amazon, Apple, Alphabet, Twitter, Tesla et Netflix, a pris 103% depuis janvier, contre 15,52% pour le S&P 500 et 43,44% pour le Nasdaq.

+730%
Le titre Tesla, qui est entré en décembre dans l'indice S&P500, s'est envolé de 730% cette année.

4. Le phénomène Tesla

Tesla, en particulier, a bénéficié de la frénésie des investisseurs. Le titre, qui est entré en décembre dans l'indice S&P500, s'est envolé de 730% cette année. Il a signé la meilleure progression du S&P500, et s'est retrouvé comme action la plus achetée sur l'application de trading Robinhood.

Le constructeur de véhicules électriques a emmené avec lui son rival chinois NIO, qui a bondi de 1.103,48% depuis janvier, mais aussi le fabricant de semi-remorques électriques Nikola (+54,85%) même si ce dernier a toutefois connu quelques déboires. Les titres des fournisseurs de charges pour les véhicules électriques ont aussi bénéficié de l'engouement des investisseurs. Blink Charging s'est envolé de 2.332% cette année, et Fastned de 240%.

5. Les biotechs et la course au vaccin anti-Covid

Les développeurs de vaccins, y compris ceux qui n'ont jamais eu de produit commercial et n'ont pas de revenus, ont peut-être connu la meilleure année de leur vie alors que le secteur de la biotechnologie s'est battu pour développer des vaccins contre le Covid-19.

En tête de peloton, on trouve Novavax, qui a vu son action monter en flèche de 2.889% cette année, avant même d'avoir commencé les essais de dernière minute nécessaires pour obtenir l'approbation réglementaire. Les investisseurs se sont aussi concentrés sur les leaders tels que BioNTech SE (+149%) et Moderna (+458%).

6. Une tournée d'IPO

Les introductions en bourse tonitruantes à Wall Street, de Snowflake à Palantir en passant par Airbnb et Doordash, ont donné le tournis aux investisseurs. La frénésie des hausses de plus de 80% lors du premier jour de cotation sur les marchés américains de ces titres font penser à la période de la bulle internet.

7. L'heure des SPAC

Les sociétés d'acquisition à vocation spéciale, ou SPAC, sont passées de véhicules financiers de base à l'un des plus grands segments de l'offre publique initiale, avec un record de 78 milliards de dollars levés aux États-Unis cette année, selon les données compilées par Bloomberg. Cela a dépassé le total combiné des SPAC au cours de toutes les années précédentes et représentait environ 45% du volume record d'introduction en bourse de 177 milliards de dollars de cette année, selon les données.

"Les SPAC, sont passées de véhicules financiers de base à l'un des plus grands segments de l'offre publique initiale."

Ces coquilles vides, comme les SPAC sont également connues, continueront de secouer non seulement les marchés boursiers, mais aussi les fusions et acquisitions en 2021, prévoient les spécialistes.

8. L'envolée du bitcoin

L'année aura aussi été marquée par l'envolée du bitcoin, qui a pris plus de 305% depuis janvier et flirte avec le seuil de 30.000 dollars. La monnaie virtuelle a bénéficié de l'intérêt croissant des investisseurs institutionnels, comme les fonds et les banques, mais aussi de la décision du site de paiement en ligne Paypal d'autoriser les transactions en bitcoins.

9. La défaite de Donald Trump

Du côté des faits économiques et politiques marquants sur les marchés en 2020, l'attention des investisseurs aura été portée sur l'échec de Donald Trump à être réélu à la présidence des États-Unis. Les élections américaines ont donné lieu à une forte volatilité sur les marchés, mais les investisseurs étaient nombreux à parier sur une victoire du candidat démocrate Joe Biden.

10. La résilience de l'économie chinoise

Le redressement spectaculaire de l'économie chinoise, après la première vague de la pandémie de Covid-19, a aussi surpris de nombreux investisseurs cette année. La Chine a vu naître la pandémie, mais a aussi rapidement maîtrisé celle-ci. Ce redressement, ainsi que plans de relance déployés par les gouvernements dans le monde et les programmes d'aides des banques centrales, ont poussé les investisseurs à espérer un redressement rapide de l'économie mondiale. Cela a provoqué une rotation sectorielle au troisième trimestre envers les titres les plus sensibles au cycle économique, comme les banques, et les valeurs industrielles.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés