Les espoirs de relance budgétaire portent Wall Street

©Bloomberg

Les principaux indices de New York ont finalement tous terminé dans le vert ce jeudi, les espoirs concernant des mesures de relance supplémentaires ayant repoussé les pertes liées à une hausse inattendue des chiffres du chômage.

Wall Street a repris du poil de la bête jeudi, poussé par les espoirs de nouvelles mesures de relance, les actions des géants technologiques et les chiffres favorables concernant les ventes de logements neufs qui ont atteint un pic de près de 14 ans en août. Ce vent d'optimisme a ravivé la foi dans la reprise économique et repoussé les inquiétudes et les pertes subies par l'annonce des dernières données du chômage, montrant une hausse inattendue des demandes d'allocations.

Selon un rapport du Wall Street Journal, les démocrates de la Chambre des représentants préparent un plan de relance de 2.400 milliards de dollars, renforçant les espoirs après que le président de la Réserve fédérale Jerome Powell a déclaré que des centaines de milliards de dollars de fonds d'aide inutilisés pour lutter contre le coronavirus pourraient être réaffectés pour aider les ménages et les entreprises américaines.

"Les investisseurs vont avoir besoin d'actions capables de résister à une trajectoire de croissance plus basse parce que s'il n'y a pas de nouveau plan de soutien budgétaire à l'activité, il n'y aura plus grand chose que nous pourrons faire pour continuer à soutenir la reprise économique", a commenté Max Gokhman, stratège des marchés de capitaux chez Pacific Life Fund Advisors.

Goldman Sachs survole le Dow Jones

Le Dow Jones achève ainsi sa course à 26.815,44 points, en hausse de 0,20%. Le Standard & Poor's 500 prend 0,30%, à 3.246,59 points, et le Nasdaq Composite augmente de 0,37%, à 10.672,27 points.

La banque Goldman Sachs a surplombé le Dow Jones, en hausse de 4,82% à la clôture. Il a été suivi par de nombreux poids lourds du secteur technologique, Facebook, Amazon, Apple et Microsoft ayant augmenté entre 0,20% et 1,30%.

Notons aussi que Nike et Tesla ont toutes deux inversé leurs tendances de ces derniers jours, la première terminant à la baisse (-1,81%) et la seconde repartant à la hausse (+1,95%). Le groupe de services et de conseil en hautes technologies Accenture a lui chuté de 7% après une prévision de chiffre d'affaires inférieure au consensus et des résultats trimestriels jugés décevants.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés