Publicité

Les ETF durables, très prisés par les investisseurs

Les ETF durables ont connu des collectes au premier trimestre chez Blackrock. ©REUTERS

Alors que Blackrock a connu des retraits records au premier trimestre, les ETF durables qu'il propose ont connu des flux d'achats. Les investisseurs ont revu leur approche.

Durant la période de forte turbulence sur les marchés en mars, quelques produits d’investissement ont été très prisés par les investisseurs. Chez la firme d’investissement Blackrock, Charles Symons, directeur de Blackrock et responsable de Ishares pour la Belgique et le Luxembourg, a constaté que les ETF (fonds indiciels, cotés en Bourses) labellisés durables ont connu des flux d’achat importants. "On a vu durant la crise que nos clients n’ont pas dérisqué leurs produits ISR. Ceux-ci ont connu une demande positive continue ", indique-t-il. "On a vu aussi une grande partie de nos clients se repositionner sur le SRI. La tendance est très forte. Des clients ont revendu leurs titres il y a un mois et se sont repositionnés récemment en SR (...) Des clients ont voulu dérisquer leur portefeuille en se tournant non pas vers les marchés obligataires, mais vers les actions SRI, qui sont plus défensives." Depuis le début de l’année, les flux européens vers les ETF SRI ont collecté 7,6 milliards de dollars, dont 50% pour IShares. Le montant a doublé par rapport à 2019 sur la même période.

"On a vu aussi une grande partie de nos clients se repositionner sur le SRI. La tendance est très forte. Des clients ont revendu leurs titres il y a un mois et se sont repositionnés récemment en SRI."
Charles Symons
Directeur de Blackrock et responsable de Ishares pour la Belgique et le Luxembourg

Des meilleures performances

La performance des produits ISR a attiré les investisseurs vers cette catégorie. "Depuis le début de l’année, l’indice MSCI SRI surperforme le MSCI World de 3%", indique Charles Symons. Seuls les indices émergents se sont démarqués, à cause de la performance de la Bourse chinoise par rapport aux autres marchés. "La surperformance des ETF SRI repose sur des actions sous-jacentes de meilleure qualité, qui présentent un endettement moindre et une faible volatilité. Elles performent mieux par rapport à leur industrie", ajoute-t-il.

7,6 milliards de dollars
La collecte des ETF durables
Les ETF durables ont connu des vagues d'achat importantes depuis le début de l'année, même en mars, durant les turbulences de marchés.

Des turbulences obligataires

Du côté obligataire, Charles Symons observe que le marché en mars a connu de grosses dislocations avant que n’interviennent les banques centrales et américaines: "Des clients ont voulu acheter des obligations individuelles blue chip et du fait de manque de liquidité, ils n’ont pas eu de bid et de ask en mars (...) Sur nos produits Liquid (Ishares Corporate Bonds), plus de la moitié des obligations ont connu entre 0 et 5 transactions par jour en mars." Mais les ETF en obligations ont connu une augmentation des volumes de transactions de l’ordre de 3 à 5 fois. "Les ETF ont été utilisés comme outil pour accéder aux liquidités, pour pouvoir acheter et vendre du papier", explique-t-il. Avant de poursuivre: "Certaines transactions enregistrées sur nos ETF obligataires ont dépassé le milliard de dollars (...) Toute une partie des ordres s’est effectuée sur le marché secondaire où il y avait un bid/ask, là où il y avait quatre fois plus de volumes que sur le marché primaire."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés