Les faucons de la BCE de sortie la semaine prochaine

Klaas Knot, le gouverneur de la banque centrale néerlandaise, verrait bien un ralentissement des achats d'actifs de la BCE au troisième trimestre. ©ANP

La BCE tient une réunion de politique monétaire jeudi. Le débat sur le rythme des achats d'actifs pourrait y être relancé. Les indices PMI sont prévus vendredi.

Le printemps inciterait-il les faucons à se manifester? La Banque centrale européenne (BCE) tiendra une réunion de politique monétaire jeudi et on pourrait y assister à une relance du débat sur le rythme des achats d’actifs de l’institut monétaire. La banque centrale a augmenté ses achats d’actifs pour contenir une hausse des taux d’intérêt sous l’influence de la tension des rendements obligataires observée au premier trimestre aux États-Unis. L’objectif est toujours de soutenir la reprise économique pour stimuler l’inflation, qui reste faiblarde si on fait abstraction des prix énergétiques.

Christine Lagarde plaide pour un maintien des achats d'actifs suffisamment longtemps.

Christine Lagarde, la présidence de la BCE, a souligné que cette politique devrait être maintenue jusqu’à observer une reprise suffisante. Mais certains banquiers centraux européens voient déjà plus loin. Le Néerlandais Klaas Knot a récemment estimé que le fort rebond économique attendu au second semestre pourrait fournir l’occasion à la BCE de réduire ses achats d’actifs à l’automne. Il a reçu l’appui de l'Autrichien Robert Holzmann.

Confiance des consommateurs

Aux États-Unis aussi, les faucons, c’est-à-dire les banquiers centraux partisans d’une politique monétaire plus stricte, sont de sortie. James Bullard, membre de la Réserve fédérale américaine, a estimé qu’à partir de 75% de gens vaccinés, il faudrait un débat sur une future réduction des achats d’actifs. Mais la prochaine décision de la Fed ne sera prise que le 28 avril prochain.

L'indice PMI composite de l'activité économique dans la zone euro en avril devrait légèrement augmenter par rapport à mars.

En attendant, on recevra des données économiques capitales vendredi prochain. Les indices PMI (indicateurs avancés de l’activité économique à partir des anticipations des responsables des achats des entreprises) seront au menu, en Europe comme aux USA. En zone euro, le PMI composite est attendu à 53,7 après 53,2 en mars. L’activité dans les services devrait s’élever à 49,9 après 49,6 le mois dernier et celle de l’industrie manufacturière devrait décélérer à 62,2 après 62,5 en mars. Les chiffres de la confiance des consommateurs européens, dévoilés jeudi, devraient quant à eux s’élever à -11,5 après -10,8 en mars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés