Les gros investisseurs poussent le bitcoin vers les 20.000 dollars

©REUTERS

Cette semaine, le cours du bitcoin s’est lancé à l’assaut du cap psychologique des 20.000 dollars. Contrairement à 2017, ce sont les institutionnels qui mènent le jeu.

La hausse du bitcoin est remarquable, car jusqu’à tout récemment, de nombreux analystes pensaient qu’il n’atteindrait plus jamais le pic atteint fin 2017, soit un cours légèrement inférieur à 20.000 dollars. Entretemps, la cryptodevise a atteint cette semaine 19.914 dollars, un nouveau record. Cela ne semble plus qu’une question de jours (ou d’heures ?) pour qu’elle franchisse le cap des 20.000 dollars.

Joe Weisenthal, journaliste de Bloomberg, a récemment attiré l’attention sur la dichotomie entre le prix du bitcoin et le nombre de fois où il a été cité dans les médias.

Lors de la "fièvre" de fin 2017, le nombre de citations dans les médias était comparable au cours de la devise exprimé en dollars. Mais le rally actuel est très différent. Aujourd’hui, le nombre de citations est incroyablement bas. La forte hausse du cours ne semble donc pas s’expliquer par une "hype" auprès du grand public. Si l’on examine le nombre de fois où le terme "bitcoin" a été recherché sur Google, on arrive aux mêmes résultats.

19.914 $
Le dernier plus haut atteint par le bitcoin le 1er décembre dernier.

Plus de croissance

Thomas Spaas, avocat en fiscalité internationale et spécialisé dans le bitcoin, ne dit pas autre chose. "En 2017, j’avais vraiment l’impression qu’il s’agissait d’une ‘hype’, et à l’époque j’ai dissuadé de nombreux amis et connaissances d’y investir. Je devais - façon de parler bien sûr - les tenir éloignés de leur ordinateur. J’ai beaucoup moins cette impression aujourd’hui. Cela me semble une ‘hype’ discrète. Je pense que les gens recommencent à peine à s’y intéresser. La semaine dernière, des personnes m’ont demandé si elles devaient participer. Cela pourrait signifier plus de croissance."

Spaas explique que le marché du bitcoin est aujourd’hui plus important qu’en 2017. "La capitalisation boursière a augmenté suite au ‘minage’ de nouvelles unités. Les capitaux qui se trouvent aujourd’hui sur le marché sont beaucoup plus élevés qu’à l’époque. Mais comparé avec d’autres catégories d’actifs, cela reste un marché modeste, ce qui explique que le moindre afflux de capitaux puisse provoquer une forte hausse."

Investisseurs institutionnels

Spaas ajoute que le marché a également changé à cause des investisseurs institutionnels. "Auparavant, la cryptomonnaie était une sorte d’instrument anti-banque, mais aujourd’hui les banques commencent à la proposer à leurs clients."

"Aujourd’hui, les institutionnels investissent dans le bitcoin, ce qui pourrait faire grimper le cours à 60.000 dollars d’ici un an."
Mike Novogratz
CEO de Digital Galaxy

"La dégringolade du cours après le pic de 2017 était la conséquence d’une ‘hype’ spéculative. Aujourd’hui, les institutionnels investissent dans le bitcoin, ce qui pourrait faire grimper le cours à 60.000 dollars d’ici un an", a déclaré Mike Novogratz, CEO de Digital Galaxy sur la chaîne financière CNBC. Digital Galaxy se qualifie elle-même de maillon entre les investisseurs institutionnels et les cryptodevises.

"Les stratèges des grandes banques comme Citibank et Bank of America s’y intéressent", poursuit Novogratz. "Nous voyons également que de très riches familles commencent à acheter la devise. De plus en plus d’investisseurs considèrent la devise virtuelle comme une bonne façon de protéger leur patrimoine. Le nombre maximum de bitcoins qui seront en circulation est limité à 20 millions, ce qui crée une pénurie." L’été dernier, le gestionnaire de fonds Fidelity a lancé un fonds en bitcoins.

Réseaux sociaux

Spaas ajoute que le rôle de la cryptodevise en tant que moyen de paiement s’est aussi amélioré. "Auparavant, il fallait payer des frais de transaction élevés pour transférer des bitcoins. Cela coûtait parfois 5 euros pour transférer l’équivalent de 5 euros en bitcoins. La situation a changé, car les services comme Lightning ont fortement réduit le prix de transfert de bitcoins, tout en continuant à garantir la sécurité."

"N’achetez jamais des bitcoins en suivant les recommandations de la dernière publicité sur les réseaux sociaux, car il y a de nombreuses fraudes."
Thomas Spaas
Spécialiste du bitcoin

L’achat de bitcoins est aussi devenu beaucoup plus simple, poursuit-il. "Vous pouvez acheter des bitcoins chez Kraken.com - la plus grande bourse de bitcoins en Europe - ou chez Bitstamp.net en toute sécurité. Il existe d’autres négociants sûrs, comme par exemple BTCdirect.eu où vous pouvez en acheter simplement via Bancontact. Pour un débutant, c’est d’ailleurs la manière la plus simple d’acheter des bitcoins."

Thomas Spaas met cependant en garde. "N’achetez jamais des bitcoins en suivant les recommandations de la dernière publicité sur les réseaux sociaux, car il y a de nombreuses fraudes." L’autorité de contrôle belge, la FSMA, souligne qu’elle ne supervise pas les courtiers proposant des bitcoins.

Irrationnel

La devise digitale compte de nombreux fans qui pensent que la cryptomonnaie deviendra un jour un moyen de paiement courant. Ces fans sont souvent décrits comme des investisseurs irrationnels, car de nombreux analystes ne voient pas où se situe la valeur fondamentale de cette devise.

Mais jusqu’à présent, ce sont les fans de la cryptodevise qui ont le dernier mot, car même s’ils ont acheté au pic de 2017, c’est-à-dire à 19.783 dollars, ils engrangent aujourd’hui une plus-value.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés