Les inquiétudes sur l'Irlande ont fait plier les Bourses

©mfn online editor import

Malgré le baroud des valeurs liées aux prix des matières premières, les principaux marchés européens se sont orientés à la baisse ce jeudi. Les inquiétudes sur la situation budgétaire de l'Irlande sont revenues sur le devant de la scène.

Après une ouverture en hausse, les marchés européens sont rapidement repartis à la baisse ce jeudi.

Les financières ont une nouvelle fois subi le retour des inquiétudes autour de la situation budgétaire de l'Irlande. A Bruxelles, Dexia, qui a publié ses résultats trimestriels après Bourse mercredi soir, a abandonné 2,58 % à 3,13 euros. KBC a rendu plus de 5% et Ageas 3,8%.

Les taux des emprunts à dix ans de l'Irlande ont frôlé les 9 %, un niveau jamais atteint depuis la création de la zone euro. En cause, l'instabilité de Dublin où la majorité de centre-droit ne tient qu’à 3 voix, où des éléctions partielles sont prévues pour le 25 novembre prochain et où le parlement bataille pour l’adoption d’un budget au rationnement drastique. Des incertitudes nourrissant l’aversion des divers opérateurs boursiers et poussant les valeurs bancaires à la faute.

Par ailleurs, les valeurs technologiques ont perdu 0,98 %, plombées par l'effet de contagion sectorielle inspiré par Cisco. Le géant de l'équipement télécom et informatique a prévenu mercredi soir qu'il attendait une décélération de son activité en fin d'année, faisant dévisser son action de près de 16 % à la Bourse de New York. Siemens a tout de même évolué contre la tendance après la publication des résultats annuels en forte hausse et supérieurs aux attentes pour son exercice décalé 2009/2010, et des promesses de dividendes à même de satisfaire les investisseurs.

Autre meneur à la baisse, le compartiment des valeurs de l'assurance a mis en fuite 1,26 %. Parmi les causes, la décote de 3,65 % à 14,40 euros de CNP Assurances. Mercredi, le premier assureur de personnes en France a vu sa branche assurance vie marquer un ralentissement (-0,1 %), la croissance à l'échelle du groupe étant sensiblement ressortie à celle du marché (+6 %).

Enfin, en queue de peloton, les valeurs liées à la construction se sont dégradées de 1,32 % dans le sillage dépressif, entre autres, de Saint-Gobain (-2,63 % à 35,78 euros). Le plus important fournisseur de matériaux de construction cherche une ligne de crédit de 2 milliards d'euros pour refinancer sa dette, le revolving credit dont Saint-Gobain profitait depuis 2004 arrivant à échéance cette année.

En revanche, le secteur des matières premières a caracolé en tête des progressions durant toute la séance grâce à la hausse du prix des matières premières. En signant un record par rapport à 2008, les chiffres de l'inflation chinoise ont invité les investisseurs à se couvrir en achetant lesdites ressources.

Dans ce contexte, l'indice DJ Stoxx 600 a terminé sur une perte peu significative de 0,03 % à 271,39 points. Ailleurs en Europe, le Dax a fini la séance dans le "vert clair" (+0,05 % à 6.723,41 points). A Londres, le Footsie est resté proche de l'équilibre (-0,03 %) à 5.815,23 points. A Amsterdam, l'AEX a relâché 0,36 % à 344,83 points. A Paris, le CAC 40 s'est délesté de 0,54 % à 3.867,35 points.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 a enregistré une chute de 1,52 % à 2.631,64 points. Les valeurs financières ont pointé en tête des reculs. KBC et Ageas ont respectivement perdu 5,22 % à 27,85 euros et 3,77 % à 2,14 euros. A noter par ailleurs que Bekaert a réduit ses pertes à 1,40 % à 72,50 euros. Hors Bel 20, on retiendra le bond de 9,45 % à 15,75 euros de RealDolmen et la correction de 6,79 % de MDxHealth à 1,51 euro.

La Chine a annoncé une inflation au plus haut de plus de deux ans
, ce qui laisse penser que la Banque populaire de Chine sera amenée à relever les taux d'intérêt, et à laisser le yuan s'apprécier quelque peu. La production industrielle a quant à elle a augmenté de 13,1% en octobre sur un an, ce qui soutient le prix des matières premières.

Les investisseurs ont en outre suivi le sommet du G20 qui s’est ouvert ce jeudi, pour deux jours en Corée du Sud, sur fond de "guerre des monnaies". En bref, le sommet peinait à surmonter ses divisions pour aller au-delà d'un simple engagement à renforcer la coopération économique. Le président américain Barack Obama pense pourtant que le sommet posera les fondations de mécanismes permettant une croissance mondiale équilibrée et diversifiée.



STATISTIQUES

CHINE

- L'indice des prix à la consommation, principale jauge de l'inflation en Chine, a grimpé de 4,4% en glissement annuel en octobre, un chiffre record depuis la crise financière qui complique fortement la tâche du gouvernement pour tenir les objectifs qu'il s'est fixés.

- La production industrielle en Chine a augmenté de 13,1% en octobre sur un an, a annoncé jeudi le Bureau national de statistiques.

USA
Le marché obligataire est fermé.

OPEP

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a relevé ses prévisions de demande de brut 2010 et 2011, en raison de la reprise de l'économie plus forte que prévu dans les pays développés au troisième trimestre, dans son rapport mensuel publié jeudi.



VALEURS


  • DEXIA

- Le groupe bancaire enregistre un bénéfice net de 203 millions d’euros au troisième trimestre, en recul de 26% par rapport au troisième trimestre 2009. Toujours par rapport à la même période l’an passé, les revenus baissent de près de 10%, à 1,234 milliard d’euros, tandis que les coûts augmentent de 6,2%, pour atteindre 973 millions. Dexia souligne que cette augmentation est due à des charges de restructuration de 93 millions d’euros enregistrées durant le troisième trimestre 2010, mais affirme que le " plan de transformation " de la banque enregistre des progrès significatifs.

-Dexia a annoncé jeudi être parvenu à un accord avec Penta Investments, une société d'investissement d'Europe centrale, sur la vente de sa participation de 88,71 % dans Dexia banka Slovensko.

  • GDF SUEZ

Le britannique International Power a annoncé jeudi que l'accord de fusion avec le français GDF Suez pourrait être conclu dès le mois prochain.
En août, GDF Suez avait annoncé son intention de fusionner avec International Power. L'opération donnerait naissance au leader mondial des services aux collectivités, avec un chiffre d'affaires potentiel de 84 milliards d'euros.

  • BEKAERT

ING a relevé son objectif de cours à 84 euros contre 80 euros avant.
Rabo Securities a rehaussé son objectif de cours à 90 euros, contre 74 précédemment.
JP Morgan a porté son objectif de cours à 95 euros, contre 94,67.
Kempen & Co a augmenté son objectif de cours de 0,17 euros (à 83,50 euros).

  • DELHAIZE

ABN Amro a relevé son objectif de cours à 59 euros, contre 55 avant.
Macquarie a rehaussé son objectif de cours à 56 euros, contre 52 précédemment.
Kempen & Co a augmenté son objectif de cours de 2 euros (à 58 euros).
AlphaValue a abaissé son objectif de cours à 70,20 euros, contre 70,90 avant.

  • RESILUX

Bien que la hausse de ses revenus ait un peu ralenti au troisième trimestre 2010 par rapport à la même période de 2009, Resilux s'attend toujours à de meilleurs résultats sur l'ensemble de l'année par rapport à l'exercice précédent.

  • SABCA

Les deux entités du groupe basé à Bruxelles et à Gosselies réalisent, au 30 septembre dernier, un chiffre d’affaires cumulé de 95,1 millions pour 4,9 millions chez Sabca Limburg, dernière entité spécifiquement dédicacée aux matériaux composites. Quant au bénéfice net, il ressort à 4,9 millions cumulés pour les sièges bruxellois et carolo tandis que l’entité limbourgeoise accuse une légère perte de 100.000 EUR.

  • CONNECT GROUP

La société limbourgeoise a réalisé un chiffre d'affaires de 33,7 millions d'euros au 3e trimestre 2010 contre 27,5 millions à la même époque de l'année dernière en hausse de 18 %. Le résultat opérationnel est sorti du rouge, à 0,5 million d'euros contre une perte opérationnelle de 1,15 million au 3e trimestre de 2009.

  • ALFACAM

Les revenus du groupe spécialisé dans les services aux chaînes de télévision et aux maisons de production se sont élevés, au troisième trimestre de 2010, à 10,2 millions d’euros, contre 6,8 millions au cours de la même période en 2009.

  • VGP

La sicafi a confirmé son objectif d'enregistrer sur l'exercice 2010 une croissance à deux chiffres de ses revenus bruts annuels. Elle a par ailleurs confirmé son intention d'accroître son portefeuille de locations à 576.000 m2 d'ici fin 2010, un chiffre qui devrait monter à 633.000 m2 d'ici le deuxième trimestre de 2011.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés